Assurance : l’épidémie d’Ebola n’est pas un risque couvert par les assureurs

    Dans le cas d’un voyage dans une zone à risque suite à l’épidémie d’Ebola, les assureurs en annulation de voyage ne sont pas tenus de vous indemniser.

    L’épidémie du virus Ebola continue de toucher certains pays africains, parmi lesquels la Guinée, la Sierra Leone, le Libéria et le Nigéria. Les risques de propagation de l’épidémie sont réels et des cas suspects sont souvent traités depuis quelques jours dans différents pays européens notamment.

    Si vous aviez prévu de partir en voyage dans ces zones, l’annulation de voyage sera à vos frais. En effet, le risque d’épidémie est un risque exclu de la quasi totalité des contrats d’assurance voyage. Quand c’est le cas, il faut que la zone ait été interdite, comme c’est le cas pour les pays cités ci-dessus.

    Pourquoi les assureurs ne couvrent-ils pas le risque d’épidémie ?

    Le risque épidémique, quand il est avéré, est un risque certain. Les assurances ne peuvent se mettre en place car la définition de l’assurance est de s’appuyer sur des risques aléatoires. Sans aléas, l’assurance n’a plus de sens.
    Le fait que l’épidémie soit déclarée, à un niveau mondial comme c’est le cas pour la fièvre Ebola, rend le risque trop grand à gérer, au même titre qu’une catastrophe naturelle. Les dégâts sont potentiellement trop importants pour la garantie mise en place.

    Il se peut également que l’exclusion des contrats porte sur le(s) pays, considéré(s) en quarantaine ou faisant l’objet de restriction d’entrée et de sortie du territoire pour raisons sanitaires, et ce que les mesures soient locales ou prises par le pays d’origine.

    Dans les faits, les contrats d’assistance voyage sont aussi concernés. Ainsi, “les situations à risque infectieux en contexte épidémique faisant l’objet d’une mise en quarantaine ou de mesures préventives ou de surveillance spécifique de la part des autorités sanitaires locales et ou nationales du pays d’origine” peut-on lire dans la brochure d’une célèbre société d’assistance. L’assuré ne sera donc pas rapatrié et sera traité sur place sans les services de la société d’assistance.

    Quelles assurances si le virus arrive en France ?

    En cas d’épidémie sur le territoire, un peu à la manière de ce qui était arrivé avec la grippe A en 2009, c’est l’Etat qui prendra en charge une grande partie des frais. La situation d’urgence et exceptionnelle pourrait conduire à une prise en charge à 100% des patients, sans recours aux complémentaires santé (souvent appelées mutuelles santé). Toutefois, une participation est souvent demandée aux assureurs, sans incidence sur les contrats des assurés, sauf, peut-être, sur le montant de la cotisation l’année suivante.


    un commentaire sur “Assurance : l’épidémie d’Ebola n’est pas un risque couvert par les assureurs”

    • […] Dans le cas d'un voyage dans une zone à risque suite à l'épidémie d'Ebola, les assureurs en annulation de voyage ne sont pas tenus de vous indemniser. L'ép. Actualités de News Assurances.  […]

    Laissez votre avis