Assurance santé : Les députés vont se pencher sur le financement de la Sécu

    L'épineux dossier du financement de la Sécurité sociale arrive dans l'hémicycle pour être examiné par les députés mardi 26 octobre.

    Alors que le texte sur la réforme des retraites est en passe d’être adopté par le Parlement, l’épineux dossier du financement de la Sécurité sociale arrive dans l’hémicycle pour être examiné par les députés.

    Après les retraites, la santé. Dès mardi, les députés vont se plonger dans l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2011. Les protestations contre la réforme des retraites ont quelque peu relégué les questions de santé au second plan. Pourtant c’est une nouvelle vague de déremboursements et un désengagement de l’Assurance maladie qui se profile. Car les efforts pour réduire le déficit de la Sécurité sociale vont essentiellement porter sur la branche maladie.

    Les mesures annoncées par le gouvernement avaient d’ailleurs fait couler beaucoup d’encre. Associations santé, mutuelles, compagnies d’assurance se sont levées contre le projet. Il prévoit en effet une augmentation du reste à charge pour les patients. Les médicaments remboursés à 35% passeront à 30%, certains actes médicaux seront moins pris en charge par l’Assurance maladie. Les frais de transports médicaux des personnes en affection longue durée seront aussi moins remboursés. En résumé, il s’agit d’un transfert de charge vers les patients ou vers les organismes complémentaires.

    Hausse des cotisations des complémentaires

    Ce désengagement va se solder par une augmentation des cotisations des complémentaires. La MGEN a d’ores et déjà annoncé une revalorisation de 4% en moyenne de ses contrats santé. Ce transfert de charge vient s’ajouter à la création d’une taxe de 3,5% sur les contrats solidaires et à une hausse de la contribution au Fonds CMU intervenue au 1er janvier 2009. « Environ 10% des cotisations payées par nos adhérents ne leur reviennent pas sous forme de remboursements de soins, mais part dans les caisses de l’État » nous expliquait Fabrice Henry, trésorier de la MGEN et président de l’Unocam, au lendemain de l’annonce des mesures inscrites dans le PLFSS.

    Rappelons que, malgré ces mesures, le déficit de la Sécurité sociale en 2011 devrait avoisiner les 21Mds d’euros, contre 23Mds pour cette année. Une nouvelle fois, les députés vont plancher sur un financement de l’Assurance maladie déficitaire.


    Laissez votre avis