Catastrophes naturelles : Pourquoi la Suisse veut-elle rendre l’assurance séisme obligatoire ?

    Le Département fédéral des finances suisse (DFF) envisage de rendre obligatoire une assurance séisme dans tout le pays. Trois types de couvertures pourraient alors être mises en place dans l’état voisin.

    Très impliquée sur le sujet des tremblements de terre, la Suisse dispose pour l’heure d’une solution d’assurances solidaire contre les séismes, mais il n’existe pas de couverture d’assurance complète des dommages résultant de ce type de catastrophe naturelle.

    Hier, le Département fédéral des finances helvétique a ouvert une consultation concernant la mise en place d’une assurance séisme obligatoire dans l’ensemble du pays. Cet examen présenté, entre autres, aux représentants des établissements cantonaux d’assurance des bâtiments et aux assureurs privés, durera jusqu’au 14 octobre 2013.

    Pour l’heure, la mise place d’une telle assurance serait possible selon deux manières. La première piste est fédérale, avec une nouvelle compétence constitutionnelle pour la Confédération suisse. La seconde piste est cantonale, impliquant l’accord de tous les cantons.

    Trois types d’assurance évoqués

    Trois types d’assurance seraient alors proposés pour couvrir les risques de séisme : une assurance couvrant seulement les bâtiments, une assurance couvrant les bâtiments et les frais de déblaiement, et une assurance couvrant les bâtiments, les frais de déblaiement ainsi que l’inventaire des ménages et les biens mobiliers des entreprises, peut-on lire dans la presse helvétique.

    Enfin, les assurés, les compagnies d’assurances et les pouvoirs publics participeraient au financement de la réparation des dommages causés par un tremblement de terre.

    News Assurances vous propose également de retrouver son dossier consacré aux catastrophes naturelles et à la future réforme du régime d’indemnisation.


    Laissez votre avis