Catastrophes naturelles : Quatre fois plus de pertes qu’il y a 30 ans

    Avec un coût désormais estimé à environ 200Mds de dollars annuels, les pertes dues aux catastrophes naturelles ont quadruplées depuis les années 80.

    Dans un rapport rendu ce lundi, la Banque Mondiale estime que les pertes dues à des catastrophes naturelles s’élèvent à environ 200Mds de dollars par an depuis une décennie, soit 4 fois plus que dans les années 80, rapporte l’AFP.

    Quand on sait que les ¾ des dégâts sur le globe ne sont pas assurés, les catastrophes naturelles ont provoqué des dommages estimés à 4.000Mds de dollars ces 30 dernières années et tué 2,5 millions de personnes, selon ce rapport publié à Varsovie en marge de la conférence climat de l’ONU

    Payer des “réparations” ?

    Si les grandes capitales comme Paris sont souvent les métropoles les plus à risques en cas d’évènements météorologiques extrêmes, le rapport de la Banque Mondiale rappelle que les pays les plus touchés sont aussi les plus pauvres.

    A Varsovie, les pays en développement réclament une aide des pays riches au titre des “pertes et dommages” subis à cause du réchauffement climatique, et la mise en place d’un nouveau “mécanisme” qui traiterait de ces questions.

    Toujours selon l’AFP, il s’agit des dommages que ni des mesures de réduction de gaz à effet de serre, ni d’adaptation, comme la construction de digues, ne pourront éviter. Ce point très sensible fait actuellement l’objet d’un enjeux crucial, notamment auprès des pays du Nord, à qui les pays du Sud rappellent régulièrement leur “responsabilité historique” dans le réchauffement. Ainsi, les pays industrialisés redoutent de devoir payer des “réparations” et craignent de possibles implications en justice.


    un commentaire sur “Catastrophes naturelles : Quatre fois plus de pertes qu’il y a 30 ans”

    Laissez votre avis