Vents violents : Que faire en cas de sinistre ?

    Des vents violents ont balayé de nombreuses régions françaises. L’Alsace et la Corse particulièrement touchées ont connu des sinistres conséquents. Par ailleurs, l’épisode orageux a entrainé la mort de deux personnes. Ainsi quand météo France annonce ce type d’évènements, voici les gestes à avoir.

    L’assurance multirisque habitation couvre obligatoirement les dégâts dus à la tempête ou à une catastrophe naturelle. Attention ces garanties comportent des limites qu’il faut vérifier sur le contrat.

    Les dommages provoqués par des vents violents seront couverts par la garantie “Tempête” à condition que vous apportiez la preuve d’une intensité anormale de vents en général plus de 100 km/h. En cas de sinistre,  déclarez les sinistres dans les jours 5 ouvrés précédant la tempête par courrier recommandé.

    Comment prouver une intensité anormale de vent?

    Vous devrez fournir une attestation de la station météo la plus proche de votre lieu d’habitation. Par ailleurs, si le vent a endommagé d’autres bâtiments dans un rayon de 5 km cela pourra vous servir de preuve.

    Les dégâts couverts

    Par ailleurs, tous dégâts causés par les effets du vent ne sont pas couverts par les assureurs. Ainsi la plupart des dommages matériels couverts sont :

    • l’action directe du vent ou du choc d’un corps renversé ou projeté par le vent (par exemple :chute d’un arbre ou la cheminée du voisin sur l’habitation…)
    • le poids de la neige ou de la glace accumulée sur les toitures et les chéneaux
    • l’humidité due à la pluie, la neige ou la grêle pénétrant à l’intérieur du bâtiment assuré et détruit ou endommagé par l’un de ces phénomènes naturels;
    • le choc de la grêle sur les toitures.

    En fonction des contrats certains dégâts indirects peuvent être compris.

    Après la tempête :

    • si des arbres ont été fragilisés par la tempête, faites-les couper par un professionnel
    • Ne bâchez pas vous-même vos toitures, faites appel à un professionnel.
    • Ne vous approchez pas des câbles électriques au sol.

    Bon à savoir :

    En principe, les sinistres survenus au cours des 48 heures suivant la tempête sont également couverts par votre assureur.


    Laissez votre avis