Le fonctionnement du Pay As You Drive

    La système « Pay As You Drive » permet à un automobiliste de ne régler sur son contrat auto que les kilomètres qu'il parcourt. Si le système permet aux assurés de faire des économies, il fait aussi débat

    La système « Pay As You Drive » (comprenez « Payez ce que vous roulez ») permet à un automobiliste de ne régler sur son contrat auto que les kilomètres qu’il parcourt réellement. C’est grâce à un boitier électronique installé sur le véhicule que les compagnies d’assurance collectent les informations sur les conducteurs. Si le système permet aux assurés de faire des économies, il fait aussi débat.

    Le « Pay As You Drive » (ou « Payd ») permet, selon les compagnies d’assurance qui le proposent, de faire jusqu’à 35% d’économie sur un contrat auto. Le principe est simple, il s’agit d’installer un boitier électronique à bord du véhicule. Ce dernier fonctionne grâce à la technologie GPS (géo-positionnement par satellite). L’assuré prend alors rendez-vous chez un garagiste agréé par son assureur pour l’installation du système. Une fois sur la route, les informations enregistrées sont transmises via le réseau de téléphonie mobile à la compagnie d’assurance. En fonction des éléments récoltés, le boitier peut établir une facture précise de la consommation kilométrique de l’assuré et ce dernier ne payera que pour la distance qu’il roule en espérant baisser le prix de sa cotisation.

    Certaines compagnies ou courtiers peuvent mettre en place des facturations particulières, notamment pour la nuit ou pendant la période hivernale. Installer un tel boitier permet également de localiser une automobile en cas de vol. Enfin, lors d’un accident, l’assureur peut rapidement faire intervenir des solutions de secours ou d’assistance adaptées. Le Payd inciterait aussi les assurés à rouler avec prudence, notamment les jeunes conducteurs, qui ont en moyenne 7 à 8 fois plus de risques d’avoir un accident corporel grave. Mais le boîtier peut collecter des données beaucoup plus larges comme le type de route empruntée ou la vitesse, et certains automobilistes dénoncent le risque d’une surveillance de leurs faits et gestes dans leur voiture.

    La protection des données personnelles

    La critique de certains automobilistes sur le système Payd concerne la protection des données individuelles. En France, la Cnil (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) est extrêmement attentive aux données collectées par ce boitier qui peut révéler des informations très précises sur le trajet emprunté par le conducteur (heure et durée de conduite, vitesse, itinéraires, consommation, etc…). Des dérives ont été constatées dans certains pays, où des assureurs utilisaient les données collectées pour ajuster les contrats de certains conducteurs.

    Actuellement, certains assureurs préfèrent ne pas se lancer dans ce système. Ils proposent alors des contrats fixes à des prix attrayants et adaptés aux automobilistes suivants les distances qu’ils parcourent en moyenne pendant l’année.


    Laissez votre avis