Assurance santé / Etrangers : La fronde enfle contre les restrictions envisagées sur l’aide médicale d’Etat

Des organisations de médecins ont à leur tour déploré une éventuelle restriction de l’accès à l’Aide médicale d’Etat (AME) via des amendements qui devaient être examinés à l’Assemblée nationale mardi, dans le cadre du budget 2011.

Cette couverture médicale gratuite est prévue pour les étrangers en situation irrégulière aux faibles ressources (moins de 634 euros par mois pour une personne seule) et bénéficie à 215.000 personnes.

Il s’agirait notamment d’introduire une contribution forfaitaire des bénéficiaires, déjà évoquée par Roselyne Bachelot, autour de 30 euros par an. Cette contribution “condamnerait de nombreux malades à rester sans soins”, jugent le Syndicat de la Médecine générale et le Comité des Médecins généralistes pour l’Accès aux Soins.

L’association France Terre d’Asile s’est également émue de cette proposition qui, selon elle, “constitue une aberration politique” et “une grave erreur du point de vue de la santé publique”. “La participation financière risque d’écarter des étrangers a priori sans ressources du système de santé français, qui attendront d’être mourants pour se présenter aux portes des hôpitaux”, ajoute l’association.

Le ministère de la Santé estime que l’AME coûte 540 millions d’euros en 2010.

Médecins du Monde, le Ciss, une association de patients, ou encore l’Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers ont déjà exprimé leur hostilité à une restriction de l’AME.

Paris, 2 novembre 2010 (AFP)


Laissez votre avis