Analyse du contrat CAP Capital Décès d’AGIPI

agipi_logo

L’une des promesses de l’Association AGIPI depuis sa création est la construction d’offres en assurances de personnes (épargne, retraite, santé, prévoyance) qui combinent trois caractéristiques-clés :

  • une robustesse et une richesse des garanties proposées, en sachant que ce point conduit naturellement à s’adresser à un partenaire distributeur d’AGIPI (agents généraux AXA Assurances, agents AXA Prévoyance & Patrimoine) afin de bien les ajuster au regard de sa situation personnelle et de ses besoins propres,
  • un niveau élevé de paramétrage pour l’adhérent qui le souhaiterait, en sachant que celui-ci peut également décider de retenir les formules « clés en main » proposées par l’AGIPI,
  • un positionnement tarifaire (pour les offres de prévoyance) et/ou une performance financière (pour les offres d’épargne et de retraite) meilleurs que la pratique moyenne du marché.

 

Le contrat CAP d’AGIPI (dans sa version Capital Décès) s’inscrit pleinement dans cette filiation.

 

Analysant de manière fine chaque année le marché de l’assurance décès et ses pratiques, Good Value for Money relève une approche tarifaire faiblement segmentée de la part de la plupart des opérateurs. Si l’ensemble du marché pratique bien évidemment une tarification en fonction de l’âge de la personne assurée (avec une forte accélération de la hausse à partir de 50 puis 60 ans), tout le marché n’est pas encore inscrit dans une segmentation entre les fumeurs et les non-fumeurs.

A l’instar des autres contrats (et garanties) proposées par AGIPI, CAP Capital Décès intègre une segmentation tarifaire particulièrement fine, avec la combinaison de 3 critères :

  • l’âge de la personne assurée (comme sur le marché), avec une augmentation progressive du coût de l’assurance année après année en sachant que celle-ci se fait par paliers de 5 années (jusqu’à 50 ans) au sein du CAP, et qu’elle est ensuite annuelle,
  • le fait que cette personne soit (ou non) fumeur, ce que ne pratique à ce stade qu’environ 35 % du marché selon les analyses de Good Value for Money,
  • la profession de l’assuré avec à 7 groupes professionnels, ce critère (compréhensible en termes d’approche du risque) étant très rarement pris en compte sur le marché.

 

Concernant la tarification du décès accidentel, la pratique d’AGIPI au sein du CAP est raisonnable. Sachant que l’assuré n’a aucune idée du coût de ce risque, bon nombre d’opérateurs en profitent pour le tarifer de manière « large ». Avec un tarif positionné à 9 cts sur le Décès Accidentel (par exemple : 9 € de cotisation annuelle pour 10 000 € garantis), le CAP se situe en deçà de bon nombre d’opérateurs du marché, que ce soit des bancassureurs, des courtiers grossistes et également certaines mutuelles.

 

Si l’adhérent le souhaite, il peut compléter (au sein de son contrat CAP) sa couverture en termes de prévoyance individuelle avec bon nombre de garanties complémentaires, notamment :

  • de la rente éducation en faveur de tout ou partie de ses enfants,
  • de la rente de conjoint en faveur de son(sa) conjoint(e),
  • de la rente d’invalidité (garantie importante notamment pour les professions idépendantes),
  • du capital décès viager (ce qui peut être utile pour financer des droits de succession sur des biens peu liquides),
  • de la dépendance (perte d’autonomie)…

 

Principaux atouts de CAP Capital Décès d’AGIPI

  • Bonne compétitivité tarifaire de l’offre, CAP Capital Décès apparaissant globalement 10 à 15 % moins cher pour l’assuré que les tarifs de référence de Good Value for Money dans son référentiel tarifaire 2017.
  • Possibilité de monter sur des capitaux assurés (très) élevés, de l’ordre de 1 à 3 millions d’euros.
  • Existence d’une remise de fidélité s’appliquant aux adhérents âgés de plus de 51 ans et ayant plus de 10 ans d’ancienneté sur leur adhésion CAP. Réduction de 1 % par année d’ancienneté, par exemple : 15 % de remise pour 15 ans d’ancienneté.
  • Possibilité de faire évoluer / d’adapter ses garanties dans le temps (au sein du contrat CAP) afin de prendre en compte la transformation de sa cellule familiale, le cas échéant, et d’optimiser les champs de couverture en prévoyance au regard du budget que l’adhérent peut y allouer.
  • Triplement optionnel possible du capital assuré en cas de décès accidentel.

 

Principaux inconvénients de CAP Capital Décès d’AGIPI

  • Triple acceptation médicale, financière et sportive de l’assuré, ce qui est logique au regard du bon positionnement tarifaire du CAP en Capital Décès, cette procédure pouvant conduire à une majoration tarifaire en fonction des risques supplémentaires éventuellement identifiés.
  • Impossibilité d’indexer le capital garanti en cas de décès, ce qui signifie que l’adhérent doit faire une demande d’augmentation de garantie, le cas échéant, et procéder potentiellement à des examens médicaux complémentaires.
  • Âge limite de couverture pour la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) à 60 ans, mais en sachant que peu d’assurés choisissent de maintenir une garantie décès à cet âge car, d’une part, leurs enfants sont généralement rentrés dans la vie active et d’autre part, en raison du coût d’une assurance décès à cet âge.

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.

 

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/selection/capital-dcs-lgn0000023