Analyse du contrat Link Vie by Primonial

logo_link_primonial

Link Vie by Primonial est un concept totalement nouveau, développé par Primonial en partenariat avec Lyxor (société de gestion d’actifs spécialisée sur les trackers) et Oradéa Vie (société d’assurance-vie filiale du Groupe Société Générale).

Les principes de Link Vie sont les suivants :

  • Une cible marketing constituée des enfants des clients des CGPI partenaires de Primonial, enfants faisant partie des générations Y et Z encore appelées « digital natives » pour lesquelles quasiment rien ne peut exister sans passer par un smartphone.
  • Un contrat d’assurance-vie présenté sur une plateforme Internet spécifique « Link by Primonial » conçue pour les « milleniums » et destinée à accueillir dans le temps un ensemble d’offres financières qui leur soient destinées et qui soient conçues / architecturées / présentées par rapport à leurs modes de pensée et de fonctionnement.
  • Un contrat sans frais d’entrée (conformément à la pratique du « tout gratuit » sur Internet) et avec des arbitrages totalement gratuits également.
  • Une gestion financière de l’épargne intégralement prise en charge par un robo advisor, en l’occurrence l’outil développé par Lyxor, société de gestion d’actifs totalement indépendante de Primonial. Good Value for Money rappelle que Primonial compte aujourd’hui à son capital le fonds Bridgepoint ainsi que le Crédit Mutuel Arkéa, ces deux sociétés n’ayant rien à voir avec le Groupe Société Générale.
  • Un investissement de l’épargne piloté / décidé / géré automatiquement par le robo advisor de Lyxor:
    • en fonction du Profil Investisseur de l’épargnant (choisi entre 5 niveaux : Sécuritaire, Modéré, Equilibre, Dynamique, Offensif), en sachant qu’à chaque profil correspondant une fourchette maximale de volatilité (par exemple : 11 % pour le niveau Dynamique),
    • au sein d’une gamme de supports financiers exclusivement composée de 63 trackers (annexe financière de janvier 2017).
  • Un contrat globalement simple dans sa présentation et son appréhension, ce qui est une forme d’exploit au regard de ce qui y est intégré en termes de combinaison de nouveautés, Good Value for Money positionnant Link Vie au carrefour du « full digital », des « fintechs » et des « trackers ».

 

Link Vie by Primonial nous semble particulièrement bien adapté à la cible de clientèle visée, à savoir les « digital natives ».

 

En termes de frais, le principe de Link Vie est de ne facturer aucun frais d’entrée ni d’arbitrage. Concrètement, les frais payés (directement et indirectement) par l’épargnant sont les suivants :

  • 0,80 % tout compris sur le fonds en euros (lorsque l’épargnant a retenu le Profil Sécuritaire),
  • 1,67 % (estimation Good Value for Money) sur les unités de compte, composé :
    • de 0,60 % de frais de gestion sur unités de compte (UC) du contrat d’assurance-vie,
    • de 0,70 % de frais de gestion du mandat ETF (robo advisor de Lyxor),
    • de 0,37 % de frais de gestion intrinsèques au sein des UC (en sachant qu’il s’agit concrètement des frais figurant au DICI des trackers).

 

Principaux atouts de Link Vie

  • Contrat full digital avec une souscription et une gestion intégralement en ligne. Existence d’une signature électronique.
  • Contrat bénéficiant d’une gamme d’unités de compte exclusivement constituée de trackers (ETF) dont les frais de gestion internes sont significativement plus faibles que ceux habituellement constatés dans les supports à gestion active.
  • Contrat facilement accessible avec un seuil d’entrée (versement initial) de 1 000 € (ce qui est raisonnable pour un contrat à vocation patrimoniale) et la possibilité de mettre en place des versements mensuels programmés à partir de 100 € par mois.
  • Absence totale de frais d’entrée sur les versements. Gratuité totale des arbitrages, en sachant que concrètement ceux-ci sont tous réalisés de manière automatique par le robo advisor.
  • Niveau global de frais sur les unités de compte estimé à 1,67 % pour Link Vie, à comparer avec une pratique de marché souvent située autour de 3,10 à 3,80 % par Good Value for Money. Un tel écart de coût a inévitablement des conséquences positives dans le temps sur la performance obtenue par l’épargnant, d’autant plus que les versements ne supportent pas de frais d’entrée.

 

Principaux inconvénients de Link Vie

  • Possibilité d’orientation de sa gestion financière par l’épargnant limitée à la seule modification de son profil investisseur, les arbitrages étant intégralement réalisés par le robo advisor de Lyxor. Pour Good Value for Money, il est normal que l’épargnant ne puisse pas arbitrer, car cela se télescoperait avec les opérations réalisées, le cas échéant, en parallèle par le robo advisor.
  • Nécessaire rattachement de toute souscription de Link Vie à un CGPI partenaire de Primonial, en sachant que c’est cohérent avec le positionnement du produit en tant que « porte d’entrée » à l’assurance-vie pour les enfants de leurs clients.
  • Absence de track-record de la gestion financière réalisée de manière automatisée par le robo advisor de Lyxor. Good Value for Money rappelle toutefois qu’environ 70 % des supports financiers « à gestion active » réalisent une performance inférieure à celle de leur indice de référence (notamment en raison du poids généralement élevé des frais prélevés au sein des OPC au titre de la gestion financière).

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.

 

Lien URL  : https://www.goodvalueformoney.eu/selection/contrats-avec-un-robo-advisor-lgn0000035