Analyse du contrat Mandat Gammes H de Hedios Patrimoine

hedios

La pression exercée par le contexte actuel de taux bas sur les assureurs-vie (avec une OAT à 10 ans oscillant autour de 1,00 % en avril 2017) se révèle en fait un formidable catalyseur d’innovations pour l’assurance-vie. Souhaitant juguler le plus possible les flux d’investissement de leurs épargnants sur leurs fonds en euros, les assureurs-vie recherchent des alternatives de placement (tournant autour des unités de compte).

Mis au point par Hedios Patrimoine et lancé en mars 2017, le Mandat d’arbitrage Gammes H est la première offre de services permettant à un épargnant d’investir de manière périodique (en l’occurrence chaque mois) la même somme sur un fonds structuré par le biais d’un arbitrage gratuit et automatisé depuis le fonds en euros de son contrat.

L’une des conditions sine qua none pour monter le Mandat Gammes H (qui constitue, de fait, une « barrière concurrentielle » pour Hedios Patrimoine) est de disposer tous les mois d’un fonds structuré « présumé de qualité » ouvert à la vente. Cela requiert en fait des équipes spécialisées sur les marchés financiers en capacité de dénicher et de monter mensuellement une offre financière susceptible de performer.

Pour mémoire, les principes fondateurs des Gammes H (tels que compris par Good Value for Money) sont notamment les suivants :

  • L’intégration systématique d’un mécanisme d’auto-call, c’est-à-dire de remboursement anticipé avec le versement d’un coupon en fonction du niveau atteint par un indice de marché à une échéance anniversaire déterminée.
  • Une performance systématiquement liée à celle d’un indice d’actions, en sachant qu’il s’agit le plus généralement d’actions européennes.
  • Une absence de spéculation sur des variations de devises, les fonds des Gammes H étant toujours investis en euros.

Les fonds des Gammes H ne sont jamais liés à un panier de valeurs, mais toujours à un indice. Sur une durée potentielle de vie des fonds de 10 ans, c’est une sécurité pour l’épargnant. Rien ne permet en effet de garantir que toutes les grandes capitalisations européennes seront toujours présentes en tant que telles sur le marché à un horizon de 10 ans.

 

Afin d’évaluer de manière indépendante et normée la performance financière effective des Gammes H, Good Value for Money a construit un modèle financier permettant de comparer depuis le premier lancement d’un fonds au sein des Gammes H le rendement généré respectivement par le placement chaque mois de la même somme :

  • dans le fonds en euros du contrat Hedios Life (porté par Suravenir),
  • dans le fonds des Gammes H ouvert à la vente au cours du mois,
  • dans le CAC 40.

Il en ressort la hiérarchie suivante :

  • Le placement le plus rentable, mais le plus volatil et le moins sécurisé pour l’épargnant est un investissement dans le CAC 40.
  • Le placement le plus sécurisé, mais désormais de moins en moins performant pour l’épargnant est le fonds en euros du contrat.
  • Un investissement régulier dans les fonds des Gammes H permet d’obtenir une performance située entre celle du fonds en euros et celle du CAC 40, tout en bénéficiant d’un certain nombre de filets de sécurité.

Tous les fonds structurés (auto-call) des Gammes H n’ont pas (encore) délivré la performance attendue à ce jour. Mais globalement, leur performance est supérieure à celle des fonds en euros. L’enjeu est donc bien pour l’épargnant de lisser ses risques et ses investissements entre les différents supports lancés par Hedios Patrimoine ; c’est tout l’intérêt du Mandat d’arbitrage Gammes H.

 

Principaux atouts du Mandat Gammes H

  • Totale gratuité du service.
  • Information préalable systématique de l’épargnant (via un email) avant de réaliser l’arbitrage mensuel, avec la possibilité pour celui-ci de le modifier (à la hausse comme à la baisse), voire de le rejeter.
  • Performance financière moyenne globale prouvée des fonds des Gammes H depuis la création de cette offre par Hedios Patrimoine.
  • Répartition du risque financier pris par l’épargnant sur différents supports (fonds structurés) dans le temps, sans avoir de situation d’hyper-concentration sur tel ou tel fond.
  • Intégration chez Hedios Patrimoine à la fois de la conception des fonds des Gammes H et de la gestion du Mandat Gammes H, sans aucun intermédiaire à rémunérer, ce qui permet de fonctionner en cycle court et à coûts réduits.

 

Principaux inconvénients du Mandat Gammes H

  • Nécessaire confiance de l’épargnant dans la capacité d’Hedios Patrimoine à monter chaque mois un fonds structuré auto-call qui soit globalement performant dans le temps.
  • Transfert progressif d’une partie de l’épargne du fonds en euros du contrat vers des fonds structurés, avec une moindre liquidité potentielle. Rien n’empêche le souscripteur de revendre à tout moment des parts de fonds structurés avant leur échéance, mais ces cessions seront alors faites en valeur de marché et sans filet de sécurité.
  • Potentielle concentration à terme de la poche « unités de compte » du contrat de l’épargnant sur des fonds structurés.

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.

 

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/selection/fonds-structurs-auto-call-lgn0000034