Que faire pour se faire indemniser en cas de dégâts causés par un orage ?

    Un orage occasionne souvent des dégâts matériels. Vous pouvez cependant souvent vous faire indemniser par votre garantie tempête, présente dans votre contrat multirisque habitation. Pour cela, il est important de respecter scrupuleusement les procédures, sans quoi l'indemnisation par l'assurance pourrait ne pas avoir lieu.

    Un orage peut entraîner des dégâts liés à la foudre, à une tempête ou à la grêle. Les assureurs distinguent ces différents types sinistres.

    La garantie orage est souvent une option spécifique à souscrire dans le contrat habitation multirisques. Elle couvre les dommages liés à l’impact direct de la foudre sur votre bien. Cette garantie est donc assez limitée.

    Un orage pouvant être accompagné de vents violents ou de grêle, il faut alors se reporter à ces autres garanties tempête et grêle, plus souvent incluses dans le contrat habitation.

    Que faire?

    Contacter son assureur : dans les cinq jours ouvrés après la connaissance du sinistre. Il vous indiquera si les dommages dont vous êtes victime entrent dans le cadre de la garantie tempête ou grêle de votre contrat multirisques habitation.

    Si les dommages sont pris en charge par la garantie tempête :

    vous n’avez plus qu’à attendre l’indemnisation : elle doit avoir lieu dans les trois mois qui suivent.

    Sinon :

    vous ne serez pas indemnisé, à moins que les pouvoirs publics déclarent l’état de catastrophe naturelle.

    Conditions

    Pour être indemnisé, vous devez fournir à votre assureur :

    • un descriptif des dommages que vous avez subi en précisant leur nature (destruction de biens, blocage, etc.) que vous rédigerez ;
    • une liste de tous les objets perdus ou endommagés dont vous estimerez la valeur avant et après la tempête ;
    • tout justificatif qui peut attester de l’existence et de la valeur de ces biens : photographies avant et après la tempête, factures d’achat ou de réparation, expertises, contrats de location, actes notariés, etc.

    Mesures d’urgence

    Prenez les mesures nécessaires pour faire en sorte que les dégâts ne s’aggravent pas, ou le moins possible. Il est utile de contacter à ce moment-là l’assureur, qui vous précisera si vous pouvez bénéficier d’une aide à domicile, et ce que vous devez faire et ne pas faire. En règle générale, vous ne devez pas procéder aux réparations avant le passage d’un expert, pour ne pas compliquer les estimations.

    Conseils

    •  Ne faites pas vous-même appel à un expert. Si besoin est, votre assureur vous en fournira un à ses frais.
    • Cependant, si les dégâts sont exceptionnellement importants, vous pouvez vous faire assister et conseiller par un expert qui vous indiquera précisément les démarches à suivre, à vos frais cette fois-ci.
    • Vous pouvez demander à être indemnisé, dans les limites de votre contrat, pour les dégradations intervenant dans votre domicile jusqu’à 48h après l’orage, du fait notamment de la pluie pénétrant à l’intérieur des bâtiments.

    Cas particulier

    La catastrophe naturelle : Si les intempéries pendant l’orage ont été particulièrement violentes occasionnant des vents ou des inondations exceptionnels ou encore des avalanches ou des glissements de terrain, il se peut que l’intempérie soit déclarée catastrophe naturelle. Les procédures de déclaration et d’indemnisation diffèrent alors un peu.


    Laissez votre avis