Rediff – Voyage / Assistance médicale : 188.760 Français “secourus” en 2013


    Chaque année, des centaines de milliers de vacanciers Français ont recours, à l’étranger comme dans l’Hexagone, à des services d’assistance médicale dans le cadre de leurs voyages, en raison d’un accident ou d’une maladie.

    En 2013, alors que l’exercice était en recul de 2,5%, le SNSA (Syndicat national des sociétés d’assistance) a enregistré 188.760 dossiers d’assistance ouverts, soit près de 200.000 assurés “secourus” alors qu’ils se trouvaient en situation sanitaire d’urgence.

    L’assistance en complément de l’Assurance maladie

    Si l’Assurance maladie française continue de couvrir une partie des frais engagés en cas de problème de santé à l’étranger, elle ne le fait que très partiellement, en fonction des bases de remboursement en France. Il est presque inévitable d’avancer les sommes dues. En fonction du territoire géographique, les traitements médicaux peuvent atteindre des montants élevés.

    L’assistance devient une solution complémentaire. Incluse dans les garanties proposées par les cartes bancaires ou au sein des assurances voyages (tours opérateurs, agences de voyage, déplacements professionnels, expatriations…), elle offre une aide en cas de problème de santé (ciblage d’un établissement hospitalier compétent, rapatriement…) et le financement des frais médicaux.

    Exemples de frais médicaux à l’étranger

    – Une angine à Hammamet en Tunise : 772 euros
    – Une gastro-entérite à Saint-Domingue en République Dominicaine: 3.010 euros
    – Une plaie du genou en Grèce : 3.523 euros
    – Une fracture du col du fémur à Antalya en Turquie : 16.900 euros
    – Une bronchite aigüe à Montréal au Canada : 25.000 euros
    – Un rapatriement depuis Malaga en Espagne : 28.000 euros
    – Un passage aux urgences à Miami aux États-Unis : 53.000 euros

    Pathologies qui conduisent le plus souvent à des rapatriements

    – 30% d’affections traumatologiques : accidents de la circulation (chute en scooter en Asie…), accidents lors d’activités sportives…

    – 30% de pathologies cardio-neurovasculaires : arrêt cardiaque, hypertension artérielle, AVC, phlébite, embolie pulmonaire…)

    – 30% de pathologies diverses (gastro-entérite, maladies infectieuses, colite néphrétique…)
    – 10% d’affections psychiatriques

    En fonction de la garantie d’assistance souscrite, les plafonds de remboursements (frais médicaux / rapatriement) varient du simple au double (de 11.000 à 150.000 euros, voire plus). Il est conseillé de vérifier au préalable si les limites de la couverture sont en adéquation avec la valeur des frais médicaux dans le pays visité.


    3 commentaires sur

    Laissez votre avis