Vidéo : Enseignant, comment faire face aux pertes de revenus en cas d’accident ?


Une question de Christine, de Clichy : ” Arrêtée 6 mois suite à une agression par un élève, je perçois des indemnités de la part du ministère de l’Education Nationale, mais qu’en est-il pour la perte de revenus liée à l’absence de primes et heures supplémentaires ? “

Bonjour Christine

Vous droits sont régis par le cadre légal c’est-à-dire les conditions concernant le traitement d’un arrêt selon la convention collective des enseignants. Elle prévoit :
– En cas de maladie, 1 jour de carence puis plein traitement pendant 3 mois puis demi traitement pendant un an.
– en cas d’accident du travail, le maintien du traitement jusqu’à la fin de l’arrêt de travail mais sans prise en compte toutefois des primes comme les heures supplémentaires, les indemnités de professeur principal etc
Si le caractère professionnel de la maladie est reconnu, la personne passe du régime maladie vers le régime accident du travail avec une régularisation à postériori.

Au déla de ce cadre, certains contrats « spécifiques enseignant » permettent :
– un accompagnement pour faire reconnaître la caractère professionnel d’une maladie si nécessaire
– de bénéficier de compléments de pertes de revenu y compris pour couvrir la perte de salaire due aux heures supplémentaires que vous avez l’habitude d’effectuer.

Au delà du volet financier, de multiples services d’aide peuvent vous être proposés pour la gestion d’un quotidien qui deviendrait trop difficile, comme une assistance à domicile pour les courses, le ménage, les repas, la garde des enfants etc…

Selon les causes de votre arrêt, et en cas d’éventuelles séquelles, ces contrats peuvent également prévoir une indemnisation complémentaire en cas d’incapacité permanente.

Dans le cas où vous ne vous sentiriez pas capable de reprendre votre activité, un accompagnement pour favoriser votre réadaptation peut vous être offert : soutien d’un travailleur social, aide à la réinsertion professionnelle…

Christine, vous savez désormais de quelle façon sera prise en charge votre perte de revenus. Bon rétablissement.


Laissez votre avis