Vidéo : La garantie des accidents de la vie, comment ça marche ?


Les assureurs appellent « les accidents de la vie » les accidents qui se produisent au cours de la vie privée et en dehors de la conduite d’un véhicule. Cela exclut donc les accidents professionnels et les accidents de la route en tant que conducteurs.

Pour la plupart des contrats de garantie des accidents de la vie, l’accident doit entrainer des séquelles graves ou une invalidité. Ainsi, un bras ou une jambe cassée ne rentre pas dans ce périmètre. Alors qu’une invalidité du bras reconnue à la suite à d’un accident de ski entre bien dans ce cadre.

Cette garantie inclut :
Tous les accidents domestiques.
Les accidents subis au cours d’une activité sportive ou d’un loisir
Les accidents médicaux
Les accidents causés par une catastrophe naturelle
Les accidents causés par un incident technique ou technologique : par exemple, une intoxication alimentaire.
Les accidents dus aux attentats ou à une infraction
Les agressions physiques

Lorsqu’un accident se produit, les régimes obligatoires d’assurance maladie et les complémentaires santé entrent d’abord en jeu : ils prennent en charge les frais d’hospitalisation et l’indemnité qui compense une partie de la perte de revenu si l’assuré est en activité. Mais cette indemnisation est limitée dans le montant et dans le temps.

Si l’accident génère des séquelles graves ou une invalidité définitive, la participation des régimes obligatoires est très insuffisante par rapport aux dépenses générées. De même, si le blessé meurt des suites de son accident, sa famille ne perçoit qu’une très faible indemnisation.

Pour préserver le niveau de vie du foyer en cas d’accident, une garantie complémentaire à la Sécurité sociale et à la mutuelle est donc primordiale.

La garantie accidents de la vie couvre tous les membres d’une famille âgés de moins de 65 ans à la souscription. Le montant de l’indemnisation est fixé au cas par cas, en fonction du taux d’invalidité de l’assuré, de son âge et des répercussions de son accident (préjudices économiques, frais d’aménagement et frais d’assistance…). Tout cela est inscrit dans le contrat : il faut donc le lire attentivement avant de le souscrire.

Les indemnités peuvent être versées sous forme de capital ou de rente. Les deux formules sont entièrement défiscalisées. Autrement dit, elles ne sont pas imposables en tant que revenu ni en tant que patrimoine.


un commentaire sur “Vidéo : La garantie des accidents de la vie, comment ça marche ?”

Laissez votre avis

logo_mma

Médiation obligatoire : quels impacts pour votre entreprise ?

Médiation obligatoire : quels impacts pour votre entreprise ?

www.entreprise.mma.fr Depuis le 1er janvier 2016, si vous êtes en relation avec des clients...