Infographie : Le développement du covoiturage connait en France un boom.

Il correspond à plusieurs enjeux, en particulier à un besoin économique (partager les coûts) et à un besoin écologique (réduire les émissions de Co2).Si en 2013, 30% des français avaient déjà pratiqué le covoiturage, en 2014 ils étaient 42%.

Devant cette augmentation des pratiquants mais également des sites internet proposant du covoiturage, plusieurs questions commencent à se poser, notamment sur la fiscalité, mais plus important, sur les assurances.

Quid de l’assurance pour le conducteur et les passagers ?
Pour répondre clairement sur ce point, le covoiturage ne nécessite pas de souscrire une assurance particulière, une assurance responsabilité civile ou au tiers suffit.
Il conviendra cependant de vérifier le contrat existant au préalable, notamment pour quelques cas particuliers. Par exemple pour les cas de conducteurs novices ou de « prêt de volant ».
Il faut également vérifier dans le contrat que le trajet domicile-travail est bien couvert.
Les véhicules de fonction peuvent également présenter des restrictions pour du covoiturage, de la part de l’employeur ou de la compagnie d’assurance.

Retrouvez nos conseils détaillés dans l’infographie ci-dessous (source).

infographie co-voiturage