Assurance santé animale : guêpe, frelon, abeille… que faire si le chien se fait piquer ?

En été principalement, les piqûres de guêpes, frelons, bourdons et abeilles sont à redouter chez le chien. Certains, plus sensibles que d’autres, et aussi en fonction de l’endroit de la piqûre, peuvent développer un choc allergique. Comment réagir, dans tous les cas, lors d’une piqûre ?

Il est difficile parfois d’empêcher un chien – tout comme un chat – de vouloir attraper tout ce qui peut voler non loin de sa truffe !
Une piqûre d’une guêpe (tout comme celle de bourdon, frelon ou bien abeille) peut être à l’origine d’une inflammation ou encore d’un œdème. Ce qui est douloureux pour l’animal. Tout va dépendre enduite si l’animal est allergique ou non. Mais dans tous les cas une telle piqûre est à considérer comme une urgence vétérinaire. Notamment si de la fièvre survient ou qu’il y a des difficultés à se déplacer ou à respirer (avec gonflement si la piqûre est dans la gorge).

Une vingtaine de guêpes peuvent tuer un animal de 5 kg

Une guêpe peut piquer plusieurs fois ! Et une vingtaine de guêpes peuvent causer le décès d’un animal de 5 kg environ !

Le chien (ou chat) peut tout à fait se faire piquer simplement en marchant par « mégarde » sur une guêpe. Mais l’animal peut aussi être piqué sur n’importe quelle partie de son corps suite à une « attaque ». Plus grave encore est lorsqu’il est piqué dans la gueule pour avoir tenté de l’attraper. Dans ce cas, la réaction peut être encore beaucoup plus violente.

Guêpes : les chiens sont fréquemment piqués par temps orageux

Le centre CAPAE Ouest* indique que l’espèce la plus touchée est le chien. Mais l’intoxication par le venin des guêpes n’épargne pas les chats. Les chiens, explique encore le centre antipoison, se font très souvent piqués en été et « surtout par temps orageux ».

Retirer le dard, faire un pansement… que faire en cas de piqûre ?

Sur la peau (rougeur et papules apparaissent à l’endroit de la piqûre), on peut tenter d’essayer de retirer le dard dans le cas d’une piqûre par une abeille ou un bourdon (guêpes et frelons ne perdent pas leur aiguillon après avoir piqué !). Et ce le plus rapidement possible, à l’aide d’une pince à épiler. Après quoi il faut appliquer un antiseptique.
On conseille également en cas de piqûre par une guêpe, abeille, frelon ou bourdon de tenter d’approcher de l’endroit de la piqûre une source de chaleur. Mais faut-il encore que l’animal se laisse faire !
En cas de piqûre de guêpe, il est possible de confectionner un pansement humide en utilisant du vinaigre. Ou de la javel en cas de piqûre d’abeille.
Mais si l’on n’est pas sûr de soi et de son geste, mais aussi par simple précaution, mieux vaut aller en consultation vétérinaire.
Ce type de visite (consultation, soins, traitements…) est pris en charge par l’assurance santé animale.

*Centre antipoison animal et environnemental de l’Ouest