La rentrée, période propice au bilan de santé du chien

Il n’y a pas vraiment de date clé pour faire passer un bilan à son chien. Mais la période de la rentrée est toute indiquée. Cette saison annonce le retour en nombre des puces et des tiques, la persistance de certains autres parasites… Et elle marque aussi la reprise du mode de vie habituel pour les chiens qui ont eu la chance de partir en vacances en compagnie de leurs maîtres.

Lorsqu’un chien avance en âge, il peut être utile de consulter plus régulièrement le vétérinaire que pour ses simples rappels de vaccins annuels. Cela permet, entre autres, de traiter le plus rapidement possible les maladies, qu’elles soient ou non chroniques, et qui sont parfois liées au vieillissement.

En fait, le bilan de santé est à envisager au cas par cas, sur les recommandations du vétérinaire, principalement en fonction de l’âge du chien. Et s’il n’y a pas spécialement de période plus propice que d’autre pour prendre rendez-vous avec le spécialiste de la santé animale, la saison de la rentrée peut constituer un « point » de repère. Yeux, dents, oreilles, articulations, poids de forme, etc. seront contrôlé lors du bilan de santé. En cas de doute, des examens complémentaires que rembourse l’assurance santé animale seront effectués.

Agir préventivement contre les puces et les tiques

L’automne qui se profile annonce le retour en plus grand nombre des puces et des tiques. Le maître assuré et qui a souscrit une formule comprenant un forfait prévention pourra profiter du bilan de santé chez le vétérinaire pour renouveler les antiparasitaires. Ce forfait peut servir à financer l’achat de tout traitement préventif. Ou bien encore la consultation en elle-même, qu’elle donne lieu ou non à presciption. Le vétérinaire pourra recommander également le renouvellement du vermifuge si l’animal en a côtoyé d’autres durant les vacances. Comme c’est le cas s’il a été placé en pension.

Présents dans l’environnement extérieur, d’autres parasites que les puces et les tiques peuvent aussi infester le chien (ou le chat). Des parasites contre lesquels il n’existe pas toujours de traitement préventif. D’où l’intérêt d’inspecter régulièrement son compagnon. Notamment au retour des sorties de l’animal. Des sorties que la météo en période de rentrée permet généralement encore.

Reprendre ses habitudes

Le chien qui a pu profiter de vacances en compagnie de son maître devra – lui aussi – retrouver son rythme habituel. Certains animaux plus sensibles que d’autres peuvent se montrer apathiques, avec une baisse d’appétit. Dans les cas les plus sévères, cela peut générer des troubles du comportement (plaies de léchage, etc.).

Si une déprime est avérée, le vétérinaire pourra prescrire un traitement pour la soigner. A noter enfin que les traitements vendus sans ordonnance par le praticien peuvent être pris en charge par certaines assurances santé animale s’ils ont une visée thérapeutique. Cela est le cas des traitements utilisés pour combattre le stress et l’anxiété chez le chien mais aussi le chat.