Assurance santé : l’Afssaps retire du marché des prothèses mammaires à cause de plusieurs incidents

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), a pris la décision de retirer du marché des implants mammaires de la société Poly implant prothese (PIP) pour défaut de conformité. De nombreuses femmes ont du faire face à des ennuis de santé à cause de ces implants.

Ces trois dernières années, un nombre anormalement élevé d’incidents ont été rapportés à l’Afssaps concernant des prothèses mammaires. Ils concernaient notamment des ruptures des poches, contenant les gels siliconés, et fabriquées par la société Poly implant prothese (PIP) ainsi que des inflammations locales. Ces prothèses sont utilisées en chirurgie esthétique, mais également en chirurgie réparatrice pour les femmes touchées par un cancer du sein. Au total, 30.000 à 40.000 femmes seraient concernées en France et à l’étranger.

Mise au courant de ces incidents, l’Afssaps a immédiatement diligenté une enquête dans les locaux de la société PIP. « Les éléments recueillis lors de cette inspection ont montré que des implants avaient été remplis d’un gel de silicone différent de celui indiqué dans le dossier de marquage CE et dans les dossiers de lot de fabrication de ces implants » peut-on lire dans le courrier adressé aux professionnels de santé. Résultat, le directeur général de l’Afssaps a décidé « le retrait, la suspension de la mise sur le marché, de la distribution, de l’exportation et de l’utilisation de ces dispositifs. »

Les femmes concernées sont invitées à reprendre contact avec leur chirurgien pour une visite de vérification, et procéder éventuellement à un changement de prothèse. L’Assurance maladie devrait prendre à sa charge tous les frais d’intervention pour des implants mammaires initialement posés en pour d’autres raisons que la chirurgie esthétique. Pour plus de renseignements, l’Afssaps a mis en ligne un question-réponse sur ce sujet en particulier, ainsi qu’un numéro vert (0800 636 636).