Mettre sa résidence secondaire en location

    Louer sa résidence secondaire quelques semaines ou quelques mois peut être rentable, à condition de bien assurer ses arrières. Pour cela, trois couvertures sont conseillées.

    Louer sa résidence secondaire quelques semaines ou quelques mois peut être rentable, à condition de bien assurer ses arrières. Pour cela, trois couvertures sont conseillées.

    La première est la PNO : l’assurance propriétaire non occupant permet de se prémunir contre les dommages dus à un tiers. Il couvre tout ce que l’assurance de votre locataire ne prendrait pas en charge en cas de dégâts. La PNO permet également d’assurer les dommages que votre bien peut causer à la personne qui l’occupe. Peu onéreuse, la PNO est déductible des revenus locatifs.

    La Garantie contre les loyers impayés vous protège, comme son nom l’indique, en cas de problème de règlement de la part du locataire. Elle couvre aussi les éventuelles détériorations, un départ prématuré du locataire ainsi que les frais de contentieux. Souscrite auprès de votre compagnie d’assurance ou banque, elle ne fonctionne que si le locataire remplit certaines conditions (être solvable et en C.D.I. par exemple).

    Une protection juridique peut s’avérer utile afin d’être assisté dans ses démarches administratives. Surtout, elle permet de faire valoir ses droits et d’obliger une indemnisation. Dans le cas où une action en justice serait inévitable pour obtenir réparation, l’assurance s’occupe de la gestion du dossier. « Il faut souscrire la PJ chez un autre assureur, car les assureurs ne peuvent pas s’attaquer eux-même », conseille Anthony Contino, courtier en assurances.


    Laissez votre avis