Comment être indemnisé rapidement après un accident de voiture  ?

Passager, cycliste ou piéton, lorsqu’on est victime d’un accident de la route, on a  droit à une indemnisationChoqué, blessé, ou pire encore, il faut pourtant rapidement effectuer plusieurs démarches.

Pour enclencher le processus d’indemnisation, les victimes ou les personnes qui les accompagnent doivent remplir un constat amiable. Parfois, cela peut s’avérer compliqué. Si tel est le cas, mieux vaut faire appel aux forces de police que d’écrire n’importe quoi! Elles dresseront un procès verbal. Ce document pourra être transmis aux compagnies d’assurance. La déclaration du sinistre doit être faite dans un délais de 5 jours maximum. Au delà, l’assureur peut exclure la prise en charge du sinistre bien que cela soit  relativement rare. Dans sa déclaration, l’assuré ou la personne qui l’accompagne doit indiquer le nom et le numéro du contrat d’assurance, ainsi que la date, le lieu et les circonstances de l’accident. Les noms et adresses des témoins peuvent aussi être mentionnés.

Une fois cette déclaration réalisée, l’assureur mandate un expert en cas de dégâts matériels importants. En cas de dommages corporels, une première visite a lieu aux urgences par un médecin. Ensuite, l’assureur pourra mandater un expert  pour déterminer  provisoirement les dommages corporels ainsi que la date de consolidation: la date à laquelle on estime que les dommages corporels ne peuvent pas s’aggraver. Si les conclusions ne conviennent pas à la victime,  une contre-expertise peut être sollicitée à ses frais. Il n’y a pas de délai légal pour l’expertise, mais elle a généralement lieu dans les 15 jours après l’accident.

L’assureur a ensuite l’obligation d’envoyer un courrier à la victime pour l’informer de ses droits. Celle-ci doit avoir accès gratuitement  au procès-verbal de la police, à l’assistance d’un avocat ou du médecin de son choix. La victime doit généralement répondre à un questionnaire à renvoyer dans les six semaines suivant sa réception. Il s’agit notamment d’informer l’assureur des dommages corporels subis et des conséquences personnelles et professionnelles engendrées par l’accident. L’ assureur a ensuite entre 3 et 8 mois pour proposer une indemnisation. Après acceptation de l’offre, la victime reçoit le règlement au plus tard quarante-cinq jours après son acceptation. Au-delà de ce délai, l’assureur devra verser des intérêts.

L’estimation d’un préjudice est particulièrement difficile à réaliser. La victime ne doit pas accepter l’offre de l’assureur les yeux fermés. Dans les quinze jours qui suivent son accord, elle peut même se rétracter par envoi d’une  lettre recommandée avec accusé de réception et contester l’indemnisation qui lui est proposée. L’Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance publie sur internet un fichier recensant les indemnisations versées aux victimes d’accidents de la route. Il permet à chaque victime de comparer sa situation à d’autres cas similaires et d’évaluer ainsi l’offre d’indemnisation de manière avisée.