Indemnisation d’un véhicule endommagé par la grêle

La grêle peut occasionner tous types de dégâts aux véhicules. Les réflexes à avoir pour en être indemnisé.

 

Un contrat d’assurance qui conditionne le remboursement

L’indemnisation des dommages causés par la grêle n’est pas systématique dans les contrats d’assurance pour les véhicules. La prise en charge des dégâts dépendra des clauses spécifiques à votre contrat. Au moment de souscrire votre assurance n’oubliez pas de vérifier cet aspect s’il vous semble important de protéger votre véhicule contre la grêle.

Deux cas de figure se présentent. Une assurance au tiers ne couvrira vos dommages que si vous avez souscrit des garanties complémentaires bris-de-glace pour le pare-brise et événements climatiques ou grêle pour la carrosserie.

Avec une assurance tous risques, les dommages à la carrosserie seront pris en charge par cette dernière et l’assurance bris-de-glace jouera pour le pare-brise. Dans les 2 cas, vous devrez vous acquitter d’une franchise pour faire jouer ces garanties.

 

Se faire indemniser

Si vous constatez que votre voiture a été endommagée par la grêle, il vous faudra prendre des photos de bonne qualité des dégâts occasionnés. N’oubliez pas, par ailleurs, de mettre votre véhicule à l’abri d’autres dégradations. Il vous faudra ensuite déclarer le sinistre par lettre recommandée auprès de votre assureur dans les 5 jours. N’attendez pas une éventuelle déclaration de catastrophe naturelle par l’Etat.

A la suite de vos démarches, un expert évaluera le montant des dommages occasionnés par la grêle. Il est possible que votre assureur vous réclame des preuves supplémentaires de la cause des dégâts occasionnés à votre véhicule sous forme d’un Certificat d’intempéries délivré par Météo France ou d’articles de journaux