Analyse du contrat CAP Prévoyance Madelin de AGIPI

agipi_logo

Partenaire historique des professionnels libéraux de santé (médecins généralistes ou spécialistes, masseurs-kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, vétérinaires, pharmaciens…), l’Association AGIPI a su concevoir et faire évoluer dans le temps avec le CAP une offre de prévoyance Madelin qui leur soit particulièrement adaptée.

 

Bénéficiant d’un très haut niveau de paramétrage (ce qui justifie d’ailleurs la souscription via un intermédiaire qui maîtrise parfaitement toutes les options du produit), le CAP permet d’ajuster précisément ses couvertures à ses besoins (en sachant que ceux-ci peuvent évoluer dans le temps et donner lieu à des ajustements réguliers). Tout en couvrant le spectre usuel de l’incapacité (arrêt de travail), de l’invalidité et du décès, le CAP permet notamment :

  • de choisir (de manière non exclusive d’ailleurs) entre des indemnités journalières calées avec le régime professionnel (schéma indemnitaire) ou d’un montant fixe dans le temps (schéma forfaitaire),
  • de régler de manière totalement distincte (au sein d’une large palette de valeur allant de 3 jours à 365 jours), les franchises applicables en cas d’arrêt de travail découlant d’une maladie, d’une hospitalisation ou d’un accident,
  • de prévoir en cas de décès une rente au bénéfice du (de la) conjoint(e) définie soit au travers d’un capital constitutif, soit d’un montant mensuel fixe défini d’avance,
  • de souscrire également des garanties de prévoyance sortant de la déductibilité Madelin, mais permettant de renforcer sa protection (et/ou celle de ses proches), par exemple :
    • le versement d’un capital en cas d’invalidité partielle ou totale,
    • le versement d’un capital en cas de détection d’une maladie grave,
    • une garantie en cas de perte d’autonomie (dépendance partielle ou totale),
    • le versement d’un capital en cas de décès,

 

La politique tarifaire du CAP Professions de Santé est particulièrement adaptée au professionnel qui souscrit le contrat à son installation, puis reste fidèle à l’AGIPI dans le temps :

  • Le praticien de santé qui souscrit le CAP au moment de son installation (généralement entre 25 et 35 ans) bénéficie d’une réduction sur sa cotisation (à l’exception du capital décès viager) de 25 % l’année de la souscription ainsi que les trois années civiles suivantes.
  • A partir de 51 ans et sous réserve d’avoir au moins 10 ans d’ancienneté chez AGIPI, le praticien de santé bénéficie d’une réduction de fidélité cumulative de 1 % de ses cotisations d’assurance décès temporaire par année écoulée. Compte-tenu du coût de cette garantie après 50 ans (chez AGIPI comme chez tous les assureurs au regard de l’avancement en âge), les simulations réalisées par Good Value for Money montrent que l’avantage tarifaire ainsi obtenu peut peser :
    • environ 5 % de la cotisation globale d’assurance à 51 ans,
    • près de 10 % de la cotisation globale d’assurance à 55 ans,
    • environ 13 % de la cotisation globale d’assurance à 60 ans.

 

Principaux atouts du CAP Professions de Santé

  • Positionnement tarifaire compétitif, en particulier pour le Professionnel de Santé qui fait le choix du CAP « pour la vie », notamment grâce au dispositif de reconnaissance de la fidélité existant.
  • Possibilité de se bâtir une protection sociale « sur-mesure » grâce à la richesse des garanties proposées, de la palette des franchises à la disposition de l’adhérent et à la capacité de régler le curseur de manière très large en termes de niveaux de couvertures.
  • Absence d’interdépendance dans les garanties à la souscription, ce qui existe dans certains contrats de la concurrence qui imposent des minima ou des maxima de couverture sur telle ou telle garantie en fonction de ce qui est souscrit par ailleurs.
  • Possibilité d’opter pour une couverture en termes d’invalidité calculée exclusivement sur le taux d’invalidité professionnelle, certaines pathologies pouvant être évaluées de manière minorée en termes d’invalidité fonctionnelle, alors qu’en fait elles conduisent à une quasi-impossibilité de réaliser son métier en tant que Professionnel de Santé.
  • Très grande lisibilité du support de présentation des garanties remis au Professionnel de Santé à la souscription du CAP, que ce soit en termes d’explicitation des garanties souscrites (couverture, franchise, plafond…) qu’en termes d’évolution du tarif dans le temps (celui-ci étant clairement explicité dans le temps jusqu’aux 75 ans de l’assuré, sous réserve de ne pas modifier ses garanties d’ici là).

 

Principaux inconvénients du CAP Professions de Santé

  • Existence d’une procédure de sélection médicale à la souscription, en sachant toutefois que c’est l’une des conditions pour permettre d’avoir des tarifs compétitifs et que c’est la pratique du marché dès lors qu’on souhaite accéder à des niveaux de garanties élevés.
  • Démarrage de l’indemnisation en invalidité à partir d’un seuil d’invalidité d’au moins 33 %, certains contrats du marché permettant désormais d’opter pour des prestations à partir de 16 % de taux d’invalidité pour les Professionnels de Santé.
  • Age de fin de garantie en invalidité à 65 ans au maximum, certaines offres concurrentes permettant de monter jusqu’à 67 ans.

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.

 

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/selection/prvoyance-madelin-lgn0000009