Analyse du contrat myPGA d’Ageas Patrimoine

ageas_patrimoine

Conçu et lancé par Ageas Patrimoine en 2017, myPGA est un contrat d’assurance-vie multisupport multigestionaire qui s’inscrit clairement en innovation de rupture sur le marché. Pour employer une métaphore, myPGA repose sur le principe d’une cuisine « faite maison » avec des ingrédients frais et de qualité choisis par le cuisinier (en l’occurrence le CGPI) en fonction des goûts de son client (l’épargnant), à l’inverse d’une cuisine réalisée à partir de plats tout faits réchauffés au four.

 

Les ingrédients proposés par myPGA au CGPI et à son client sont caractérisés à la fois par leur diversité et par leur profondeur à chaque fois. Citons notamment :

  • la possibilité pour l’épargnant de choisir son pourcentage maximum de fonds en euros dans son contrat, en sachant que le taux annuel de frais de gestion du contrat applicable ensuite tant sur le fonds en euros que sur les unités de compte sera d’autant plus faible que la part maximale du fonds en euros sera élevée :
    • 30 % maximum de fonds en euros : 0,80 % de frais annuels
    • 50 % maximum de fonds en euros : 0,85 % de frais annuels
    • 70 % maximum de fonds en euros : 0,95 % de frais annuels
  • la possibilité, pour l’épargnant décidant de s’inscrire en gestion libre, de ventiler sa part d’investissement de diversification au sein d’une très large gamme de supports:
    • 525 unités de compte patrimoniales
    • 43 trackers (ETF)
    • 9 SCPI et 3 OPCI
    • 145 titres vifs
  • le choix par l’épargnant du nombre d’arbitrages volontaires à son initiative qu’il compte réaliser au cours de l’année civile :
    • Aucun arbitrage: tout arbitrage réalisé sera facturé
    • 1 arbitrage par année civile: 0,05 % de frais de annuels en sus
    • 5 arbitrages par année civile: 0,15 % de frais annuels en sus
  • 6 options de gestion à disposition de l’épargnant souhaitant rester en gestion libre :
    • l’investissement progressif,
    • le rééquilibrage périodique de l’épargne (trimestriel, semestriel ou annuel) par rapport à une allocation de référence,
    • la dynamisation de la participation aux bénéfices perçue sur le fonds en euros,
    • l’écrêtage des plus-values,
    • la limitation des moins-values en valeur relative (par rapport à un maximum),
    • la limitation des moins-values en valeur absolue (par rapport à la valeur d’investissement),
  • l’accès pour l’épargnant qui souhaiterait « passer la main » en termes de gestion financière à 8 mandats de gestion (appelés « gestion multi-profils), en sachant que le contrat permet, le cas échéant, à un même client, d’en sélectionner simultanément 3 d’entre eux au sein de son contrats :
    • Ageas Patrimoine a fait le choix de s’appuyer sur des gérants reconnus pour piloter ces gestions : Franklin Templeton, Fidelity, Patrimoine & Sélections, Sycomore, Gemway…
    • Certains mandats bénéficient d’un budget de risque maximum, c’est-à-dire d’un pourcentage maximum de perte possible.
    • Le mandat géré par Inocap Gestion permet de s’ouvrir pour partie au private equity.
    • Le mandat géré par ETF Finances est totalement investi sur des trackers (ETF).
    • Le mandat géré par Ecofi Investissements est concentré sur des fonds labellisés ISR ou ESG.

 

Malgré sa richesse fonctionnelle et la largeur de ses solutions financières, myPGA est accessible à partir d’un montant de versement initial de 1 500 €.

 

Principaux atouts de myPGA

  • Contrat hyper-modulaire reposant sur le principe d’un ensemble de briques de diverses natures à assembler et à paramétrer par le conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) et son client.
  • Qualité intrinsèque de l’ensemble des solutions financières proposées au contrat, que ce soit la gamme d’unités de compte patrimoniales, de supports immobiliers (SCPI, OPCI, SC), de trackers ou de titres vifs.
  • Contrat fonctionnant réellement en architecture ouverte avec la volonté de référencer les meilleures solutions du marché, Ageas Patrimoine ne cherchant aucunement à mettre en avant des supports ou solutions « maison » développés par son groupe d’appartenance.
  • Contrat 100 % digital, y compris l’application développée spécifiquement pour les smartphones, ce qui est loin d’être le cas pour l’ensemble des contrats patrimoniaux du marché pour lesquels l’extranet est parfois décevant.
  • Contrat à forme associative, ce qui permet aisément à Ageas Patrimoine de le faire évoluer et de l’enrichir dans le temps afin de faire bénéficier à l’ensemble des clients de nouvelles solutions financières ou fonctionnalités du contrat.

 

Principaux inconvénients de myPGA

  • Relative complexité du contrat et de l’assemblage / combinaison des différentes briques proposées, mais en sachant que c’est un produit distribué par des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) dont c’est le métier.
  • Coût potentiellement élevé des frais de gestion annuels supportés in fine par le client dans son contrat, en étant toutefois conscient que le client voit en temps réel l’addition du coût des différentes options retenues et qu’il peut aisément en retirer certaines.
  • Niveau relativement élevé des versements libres à l’initiative du client, à savoir 1 500 €, tandis que le montant minimum des versements mensuels programmés est très raisonnable car positionné à 100 €.

 

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici :

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/produit/selection-sel0000313-mypga

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :