Risques garantis par l’assurance emprunteur

    Temporaire, l’assurance emprunteur garantit le remboursement d’un crédit en cas de décès, d’incapacité, d’invalidité ou de perte d’emploi.

    Pourtant non sujette à une obligation légale, les établissements de crédit exigent la souscription d’une assurance emprunteur avant d’accepter toute demande de prêt. Elle se contracte généralement au sein du même organisme.

    Cette assurance permet ainsi de conserver le bien immobilier acheté sur du long terme en cas d’interruption malencontreuse de moyens de financement.

    Risques garantis

    Garantie décès

    L’assureur rembourse le capital restant à compté du décès de l’emprunteur.

    Garantie incapacité/invalidité

    Si l’invalidité est jugée immuable, l’assureur propose les mêmes prestations qu’en cas de décès.

    Si l’invalidité est partielle, l’assureur prend en charge le remboursement des échéances au fur et à mesure de leur exigibilité.

    Afin d’éviter tout litige, il est important de vérifier comment sont définies l’invalidité et l’incapacité assurées par le contrat.

    Garantie perte d’emploi

    L’organisme de prêt doit proposer la garantie perte d’emploi afin d’être couvert car elle n’est pas accessible à titre individuel.

    La garantie protège des licenciements sur contrats de travail à durée indéterminée (CDI) pour lesquels Pôle emploi ou l’État versent des allocations.

    Elle ne couvre cependant pas les périodes d’essai, les prises de préretraite, le chômage partiel, les démissions volontaires ou la fin d’un contrat à durée déterminée (CDD).

    Délais de franchise et de carence

    Comme toute assurance et indemnisation, l’assurance emprunteur n’échappe pas au délai de carence. Une durée plus ou moins longue selon les organismes d’assurance durant laquelle aucun remboursement n’est pris en compte.

    Elle peut également présenter un délai de franchise. A savoir une période d’attente non censée pénaliser l’assuré mais qui retarde l’arrivée des indemnisations, entre 30 et 90 jours.


    Laissez votre avis