Analyse sur le contrat d’assurance-vie mutualiste grand public CELA Multisupport de la MIF

Le Compte Epargne Libre Avenir Multisupport (CELA) de la MIF ne se présente plus. C’est l’un des contrats d’assurance-vie grand public de référence du marché figurant notamment chaque année en tête des classements en raison de la performance du taux servi sur son fonds en euros.

Si l’histoire et l’origine du CELA Multisupport se trouvent effectivement dans son fonds en euros bénéficiant à la fois de réserves importantes et d’une gestion financière performante, force est de constater que la MIF a bien réussi la transformation de son ancien monosupport en multisupport.

Concrètement, le CELA Multisupport propose désormais deux modes de gestion (exclusifs l’un de l’autre) à l’épargnant :

  • de la gestion libre, avec la possibilité d’investir dans une gamme composée de 21 unités de compte au global, dont :
    • 16 unités de compte patrimoniales proposées en architecture ouverte (12 sociétés de gestion), parmi lesquelles les cinq UC suivantes identifiées par Good Value for Money comme étant des supports « stars » au regard de ses propres critères d’évaluation :
      • Mirabaud Equities Global Focus: fonds d’actions internationales,
      • Ofi Invest Equity: fonds d’actions américaines,
      • Ofi RS Euro Equity: fonds d’actions européennes,
      • Schroder Emerging Market Opportunities: fonds d’actions de pays émergents,
      • Vega France Opportunités ISR: fonds d’actions françaises,
    • 5 supports immobiliers en vue d’un investissement à long terme :
      • SCI Capimmo (Primonial),
      • SCPI Cristal Rente (Inter Gestion),
      • SCPI Epargne Pierre (Atland Voisin),
      • SCPI Immorente (Sofidy),
      • SCPI PFO2 (Perial),
    • de la gestion pilotée (« gestion sous mandat collective ») :
      • déléguée à une seule société de gestion : Ofi AM,
      • facturée seulement à hauteur de 0,20 % de frais de gestion additionnels sur les unités de compte (au-delà des 0,60 % des frais de gestion annuels sur UC du contrat),
      • avec quatre graduations accessibles en termes de niveau de risque et de volatilité maximale :
        • Mandat Prudent: Volatilité maximale de 5 % avec une quote-part de 30 % d’UC,
        • Mandat Equilibré: Volatilité maximale de 5 % avec une quote-part de 50 % d’UC,
        • Mandat Dynamique: Volatilité maximale de 8 % avec une quote-part de 70 % d’UC,
        • Mandat Offensif: Volatilité maximale de 15 % avec une quote-part de 90 % d’UC.

 

Le CELA Multisupport peut être souscrit à partir d’un versement initial de 500 € pour accéder à la gestion libre, ce seuil étant monté à 1 000 € pour la gestion pilotée. Des versements programmés peuvent être mis en place par l’épargnant dès 30 € par mois. Les versements libres sont possibles dès 150 €. Attention, tous les seuils ici indiqués sont nets de frais d’entrée appliqués, le cas échéant, sur les versements réalisés.

Seules les sommes versées sur le fonds en euros font l’objet de frais d’entrée de 2 %. Les versements réalisés sur les unités de compte ne subissent aucun frais.

 

Principaux atouts du CELA Multisupport

  • Accès à un fonds en euros classique ayant servi au cours de ces cinq dernières années (période 2016-2020) un taux moyen de 2,22 % (net de frais et brut de prélèvements sociaux), à comparer à 1,50 % pour la moyenne du marché ; c’est-à-dire 0,72 % de mieux en moyenne chaque année.
  • Absence totale de contrainte d’investissement en unités de compte pour tout versement réalisé sur le contrat. Absence également de plafond de versement sur le fonds en euros.
  • Qualité de la gamme de 16 unités de compte (hors SCPI et SCI) proposées en gestion libre se traduisant par une surperformance par rapport à son benchmark, à la fois :
    • sur une année (2020) avec un écart de performance de + 6,73 %,
    • sur trois années (2018-2020) avec + 4,32 % en moyenne par an,
    • sur cinq années (2016-2020) avec + 2,65 % en moyenne par an.
  • Performance de la gestion sous mandat déléguée à Ofi AM, celle-ci ayant délivré des performances positives et nettement supérieures à son benchmark en 2020 sur chacun des quatre profils proposés :
    • Mandat Prudent (30 % UC et 70 % Fonds en euros) : + 4,42 % en 2020,
    • Mandat Equilibré (50 % UC et 50 % Fonds en euros) : + 7,15 % en 2020,
    • Mandat Dynamique (70 % UC et 30 % Fonds en euros) : + 8,11 % en 2020,
    • Mandat Offensif (90 % UC et 10 % Fonds en euros) : + 10,26 % en 2020.
  • Contrat d’assurance-vie grand public bénéficiant de supports d’investissement et de fonctionnalités relevant habituellement de la gestion de patrimoine.

 

Principaux inconvénients du CELA Multisupport

  • Contrat ne bénéficiant pas de mode de gestion multi-poches, c’est-à-dire de la possibilité pour un même épargnant de mixer au sein d’un même contrat CELA Multisupport une part de son épargne en gestion libre et le reste en gestion déléguée.
  • Absence d’option d’arbitrage automatique en gestion libre, notamment les deux qui seraient les plus utiles pour l’épargnant, à savoir :
    • l’investissement progressif du fonds en euros vers les unités de compte, fonctionnalité permettant de lisser le cours d’entrée sur les supports,
    • le rééquilibrage périodique de l’épargne, fonctionnalité permettant de sécuriser une partie de la plus-value sur les supports ayant le mieux performé et de lisser le cours d’entrée à la baisse sur les supports ayant le moins performé.
  • Absence de garantie plancher optionnelle en cas de décès permettant de garantir au(x) bénéficiaire(s) du contrat de percevoir au minimum, le cas échéant à son décès, le capital versé par l’adhérent.

 

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici :

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/produit/selection-sel0000416-compte-epargne-libre-avenir-multisupport-mif-selection-2021-2022

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.

 



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :