Analyse du contrat FAR Retraite Madelin de l’Association AGIPI

Agipi

Ayant de nombreuses professions libérales parmi ses adhérents, l’Association AGIPI (partenaire d’AXA France) s’est positionnée dès 1994 sur le marché de la Retraite Madelin en lançant le « Fonds de pension Associatif pour la Retraite (FAR) ». 22 années après, le FAR a toujours « bon pied bon œil », en sachant qu’il s’est profondément transformé depuis afin de s’adapter aux évolutions du marché.

Les trois évolutions récentes du FAR que Good Value for Money souhaite relever sont les suivantes :

  • l’ajout d’un fonds en Euro Croissance au-delà du fonds en Euro « classique »,
  • l’intégration d’une large palette de gestions financières à disposition de l’adhérent qui souhaiterait s’appuyer sur les expertise du Groupe AXA pour gérer et arbitrer son épargne sur le long terme tout en la sécurisant éventuellement au fur et à mesure du rapprochement de l’échéance prévue de départ à la retraite,
  • l’intégration d’un fonds (UC) immobilier « AGIPI Immobilier » qui présente en outre l’avantage de ne pas être limité en termes de capacité d’investissement par les épargnants.

Si les fonds en Euro Croissance sont relativement compliqués à appréhender dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie « classique » avec une échéance fiscale au bout de 8 années seulement, leur principe est bien adapté aux contrats de retraite. L’adhérent peut parfaitement comprendre que son épargne ne soit pas garantie au jour le jour durant la phase d’épargne, en sachant que l’objectif est d’optimiser la performance financière pour l’échéance prévue de départ à la retraite (après une période d’épargne de 20 à 40 ans).

La gamme de gestions financières proposées par le FAR est large. Cela permet à chaque adhérent de choisir ce qui lui semble le plus adapté. Au regard de la variété des gestions financières au contrat, Good Value for Money estime que le FAR impose quasiment à l’adhérent de prendre le temps de bien échanger avec son conseiller financier (agent général AXA ou A2P) pour se décider entre :

  • l’une des conventions de gestion:
    • Avenir : 30 à 70 % d’UC avec un profil de risque élevé
    • Patrimoine: 30 à 70 % d’UC avec un profil de risque modéré
    • Rendement: 30 à 70 % d’UC générant des revenus
  • la gestion pilotée consistant à donner mandat à AXA France pour gérer l’épargne pour le compte de l’adhérent,
  • la gestion personnalisée avec une possibilité de sécurisation progressive de l’épargne,
  • la gestion libre.

Afin de répondre aux attentes de ses adhérents, le FAR propose désormais deux supports (UC) relativement innovants, à savoir :

  • AGIPI Innovation, qui est un FCPR (Fonds Commun de Placement à Risques) investi à au moins 50 % dans des titres de sociétés non cotées,
  • AGIPI Immobilier, qui est un OPCVM investi à au moins 50 % en actions ou obligations du secteur immobilier à l’échelon mondial.

Conformément à la pratique du marché de la Retraite Madelin, le FAR propose deux options de prévoyance pour l’adhérent qui souhaiterait se prémunir face aux aléas de la vie :

  • une garantie de bonne fin en cas de décès de l’adhérent durant la période d’épargne au contrat,
  • une garantie d’exonération de paiement des cotisations en cas d’incapacité totale de travail (ITT) ou d’invalidité totale ou partielle.

Le pilotage et les évolutions du FAR par l’AGIPI lui permettent de détenir désormais 10 % du marché de la retraite Madelin (mesurée en encours à fin 2015).

Principaux atouts du FAR Retraite Madelin

  • Solidité d’un produit ayant déjà fait ses preuves depuis 1994, ce qui est important dans une perspective de long terme comme la préparation à la retraite.
  • Garantie de la table de mortalité applicable à chaque versement, avec en outre la possibilité de « bloquer » une fois pour toutes à 50 ans la table de mortalité.
  • Proposition d’un fonds en Euros Croissance aux adhérents (en sus du fonds en euros classique du FAR), ce qui permet de mieux faire face à la baisse des taux.
  • Intégration d’une garantie plancher décès dans les frais du contrat valable pour toutes les gestions financières proposées à l’exception de la gestion libre par l’adhérent.
  • Facturation de frais fixes (2 € par mois ou 5 € par trimestre) lors du versement de la retraite, alors que la pratique du marché est de facturer des frais proportionnels de 3 %.

Principaux inconvénients du FAR Retraite Madelin

  • Frais à l’entrée sur les versements de 5 % indifféremment du mode d’investissement de son épargne par l’adhérent entre les deux fonds en euros proposés et les unités de compte.
  • Cadre volontairement appauvri de la gestion libre pour l’adhérent, l’AGIPI considérant que son intérêt sur le long terme est de choisir d’une des gestions financières mises au point avec AXA.
  • Absence de support patrimonial de référence du marché dans la gamme d’unités de compte (UC), l’AGIPI faisant le choix de ne proposer que 12 supports (dont 9 gérés par AXA) avec des modes de gestion explicites (par exemple : Actions Monde).

Lien URL : http://www.goodvalueformoney.eu/selection/epargne-retraite-madelin-lgn0000004



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :