Analyse du contrat LINK Vie de Primonial

logo_primonial

Dans un univers où l’assurance-vie cherche ses nouvelles voies après une formidable période de 50 années caractérisée par des taux obligataires élevés (mais décroissants) et une prédominance des fonds en euros, LINK Vie bâti par Primonial en partenariat avec Oradéa Vie dessine clairement les contours d’une nouvelle voie :

  • LINK Vie est un contrat totalement digitalisé s’appuyant sur une plateforme créée par Primonial : linkbyprimonial.com dédiée aux solutions d’épargne en direct et à coûts réduits (low price). La souscription se fait via un système de signature électronique.
  • Les versements réalisés par l’épargnant sur LINK Vie ne supportent aucun frais d’entrée, ce qui semble être une tendance inéluctable au regard du très faible niveau des taux d’intérêts (Comment expliquer à un client qu’il va payer 3,50 % de frais d’entrée sur son contrat et mettre ensuite 2 à 3 années pour rentrer dans ses frais une fois déduits les prélèvements sociaux de 22,5 % voire 30,0 % sur sa maigre participation aux bénéfices ?).
  • LINK Vie repose sur le principe d’une totale délégation de 100 % de son épargne par le client auprès d’un gestionnaire d’actifs spécialisé. En l’occurrence, LINK Vie propose au client de choisir l’un des quatre mandats de gestion mis en œuvre par le robo advisor de Lyxor.
  • LINK Vie repose sur le principe d’une facturation « coûts complets », fixe et indépendante de tout facteur externe (ce qui permet notamment d’éviter tout conflit d’intérêt de la part de Lyxor au sein de ses différents mandats de gestion). Concrètement, le client supporte au global 1,66 % de frais sur son épargne investie en unités de compte (UC), dont :
    • 0,60 % au titre des frais de gestion sur UC du contrat d’assurance-vie,
    • 0,70 % au titre du mandat de gestion, ce taux étant indépendant du mandat retenu par le client et/ou conseillé par Primonial, ce qui évite là aussi tout conflit d’intérêt et ne pousse pas le client à prendre le maximum de risques pour son épargne.
    • 0,36 % de frais de gestion intrinsèques aux 61 trackers (ETF) composant la gamme d’unités de compte du contrat et dans lesquels investit le robo advisor.
  • Les arbitrages réalisés par le robo advisor dans le cadre de son mandat de gestion sur le contrat du client ne donnent lieu à aucune facturation. Cela n’incite pas Lyxor à réaliser le maximum d’arbitrages afin d’optimiser ses propres commissions.
  • La gamme d’unités de compte de LINK Vie est exclusivement composée de trackers. Cela présente plusieurs avantages :
    • Cela permet de ne pas empiler une gestion active réalisée par le robo advisor de Lyxor avec une autre gestion active qui serait réalisée au sein des UC, les trackers reposant sur le principe d’une gestion 100 % passive.
    • Cela permet de supprimer la couche des frais de gestion intrinsèques aux unités de compte, ceux-ci pouvant s’élever au regard du référentiel de 6 000 supports constitué et mis à jour par Good Value for Money à des niveaux de 2,20 % à 3,00 % (frais variables y compris), voire 4,50 % ou 5,50 % pour certains supports.

 

La performance respective des quatre mandats de gestion de LINK Vie auprès de Lyxor a été positive du 1er janvier 2018 au 31 janvier 2019 malgré des marchés difficiles à l’automne 2018. Good Value for Money l’évalue comme suit :

  • Profil Modéré: + 1,35 % du 01.01.2018 au 31.01.2019 après + 6,24 % en 2017
  • Profil Equilibre: + 1,78 % du 01.01.2018 au 31.01.2019 après + 9,14 % en 2017
  • Profil Dynamique: + 2,36 % du 01.01.2018 au 31.01.2019 après + 11,68 % en 2017
  • Profil Offensif: + 3,40 % du 01.01.2018 au 31.01.2019 après + 8,14 % en 2017

Sur la seule année 2018, les performances du robo advisor de Lyxor sont négatives, comme la plupart des opérateurs du marché avec respectivement – 6,36 % sur le profil modéré, – 8,79 % sur le profil équilibre, – 10,81 % sur le profil dynamique et – 10,43 % sur le profil offensif.

 

LINK Vie est relativement accessible à l’épargnant, ce qui pousse à souscrire le contrat, ne serait-ce que « pour voir » :

  • Le montant minimum du versement à la souscription est de 1 000 €.
  • Le contrat peut ensuite être alimenté (toujours sans aucun frais d’entrée) :
    • Les versements libres sont possibles dès 100 €.
    • Les versements mensuels programmés sont également accessibles dès 100 €.

 

Principaux atouts de LINK Vie

  • Simplicité et lisibilité du concept proposé par LINK Vie aux épargnants. Absence d’empilement de multiples options susceptibles d’être croisées de nombreuses manières avec une gamme d’unités de compte de plusieurs centaines de supports dont un certain nombre fortement chargés en frais.
  • Facturation réalisée sous la forme d’un forfait « tout compris » sans aucune commission de performance derrière ni frais liés aux arbitrages réalisés par le robo advisor de Lyxor.
  • Compression des frais globaux supportés par l’épargnant sur les unités de compte.
  • Déchargement complet pour l’épargnant de la gestion financière de son contrat.
  • Absence de frais d’entrée sur les versements.

 

Principaux inconvénients de LINK Vie

  • Impossibilité pour l’épargnant d’intervenir dans la gestion financière de son contrat (afin de ne pas rentrer en conflit avec les orientations prises par le robo advisor).
  • Absence de visibilité pour l’épargnant concernant la politique de gestion financière déployée par le robo advisor au-delà de la volatilité maximale acceptée par l’épargnant.
  • Absence de schéma permettant de passer de manière progressive d’une graduation du mandat de gestion à une autre, ce qui signifie que « le passage de vitesse » peut être un peu brutal, que ce soit en accélération (augmentation de la prise de risque) ou en décélération (abaissement de la prise de risque).

 

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici :

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/produit/document-doc0002058

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :