Analyse du contrat Little LINK de Primonial

logo_primonial

Lancé en octobre 2018, Little LINK est la version du contrat « LINK Vie by Primonial » à destination des enfants âgés de 0 à 18 ans. Ce sont des contrats « full digitaux », entièrement souscrits et gérés en ligne, bénéficiant de la signature électronique. A l’instar de la pratique de marché sur les contrats Internet, Little LINK ne supporte aucun frais à l’entrée sur les versements.

 

Little LINK répond au besoin de parents souhaitant épargner pour leurs enfants, que ce soit :

  • de manière ponctuelle (par exemple : à l’occasion d’un anniversaire ou de Noël),
  • ou de manière régulière (par exemple : en vue du financement du possible coût futur des études dans le supérieur).

 

Little LINK fait partie de ces contrats de « nouvelle génération » en assurance-vie s’appuyant sur un robo advisor. Concrètement, le client a le choix entre 5 modes de gestion financière :

  • Un mode de gestion « Sécuritaire » avec un investissement à 100 % sur le fonds en euros du contrat reposant sur l’actif général d’Oradéa Vie (Groupe Société Générale Insurance). Dans ce cadre, tous les versements réalisés par les parents vont dans le fonds en euros et le contrat bénéficie annuellement de la participation aux bénéfices (PB).
  • 4 modes de gestion sous mandat, la prestation étant alors réalisée par le robo advisor de la société de gestion d’actifs Lyxor avec une mise à jour mensuelle de l’allocation pour chacun des quatre profils de gestion financière proposés :
    • Profil Modéré avec un objectif de volatilité de l’ordre de 4,5 %,
    • Profil Equilibre avec un objectif de volatilité de l’ordre de 7,5 %,
    • Profil Dynamique avec un objectif de volatilité de l’ordre de 11 %,
    • Profil Offensif avec une volatilité d’au maximum 25 %.

La facturation du mandat de gestion réalisé par Lyxor est de 0,70 % par an. Elle vient en sus des frais de gestion sur unités de compte du contrat s’élevant à 0,60 %. C’est du « tout compris », ce qui signifie que les arbitrages réalisés par le robo advisor sur le contrat du client ne donnent lieu à aucune facturation additionnelle.

Little LINK ne permet pas de panacher les modes de gestion financière. Le choix d’une gestion sous mandat concerne 100 % de l’épargne investie au contrat.

 

Little LINK est accessible à partir d’un montant minimum de versement à l’entrée de 1 000 €. Ensuite, les seuils du contrat sont tout à fait raisonnables :

  • Les versements libres sont possibles dès 100 €.
  • Les versements mensuels programmés peuvent être mis en place dès 50 €.
  • Le client peut procéder à des rachats partiels dès 150 €, le montant minimum d’épargne devant rester au contrat étant de 1 000 €.

 

Principaux atouts de Little LINK

  • Absence totale de frais d’entrée sur les versements, que ce soit le versement initial à la souscription, les versements libres ou les versements mensuels programmés.
  • Gamme d’unités de compte exclusivement composée de 61 trackers (ETF), tous gérés par Lyxor (Groupe Société Générale), qui est l’un des spécialistes du marché en la matière. Avantage, de ce fait, pour le client d’investir dans des supports financiers dont les frais internes sont réduits, ceux-ci étant mesurés par Good Value for Money à 0,39 % en moyenne sur l’ensemble de la gamme d’UC de Little LINK.
  • Caractère « tout compris » de la facturation du contrat, sans aucune surprise, frais cachés, indirects ou additionnels derrière.
  • Délégation par le client de la diversification de son contrat dans le cadre du mandat de gestion retenu auprès de Lyxor. Possibilité pour le client, dans ce cadre, de choisir son niveau maximum de risque (en termes de volatilité).
  • Contrat « 100 % DDA Compliant », avec une absence totale de conflit d’intérêt potentiel de la part du gérant financier, Lyxor :
    • Le montant annuel forfaitaire facturé au titre de la gestion sous mandat par Lyxor est de 0,70 %. Il est indépendant du niveau d’exposition en risque du client et du mandat retenu.
    • L’investissement de l’épargne du client dans des trackers permet là aussi d’éviter tout conflit d’intérêt en raison de l’absence de rétrocessions financières sur ces supports. Lyxor n’a aucun intérêt à favoriser davantage un support qu’un autre. Lyxor s’attache à retenir de manière permanente la meilleure allocation possible dans le cadre du niveau de volatilité retenu par le client.
    • Les arbitrages réalisés par Lyxor sur les contrats sont entièrement gratuits. Il n’y a donc aucun intérêt de Lyxor à réaliser un nombre important d’arbitrages, si ce n’est celui d’optimiser la performance financière obtenue et de fidéliser les clients ayant opté pour cette gestion financière.

 

Principaux inconvénients de Little LINK

  • Montant élevé du versement minimum requis à la souscription, à savoir 1 000 €, alors même que Little LINK autorise ensuite la mise en place de versements mensuels programmés dès 50 € par mois sans frais d’entrée.
  • Performances moyennes du fonds en euros proposé au contrat, avec notamment un taux servi en 2017 de 1,45 % (net de frais et brut de prélèvements sociaux).
  • Impossibilité pour le client de « prendre la main » et de gérer lui-même l’allocation d’actifs de son contrat, Little LINK prévoyant nécessairement une gestion à 100 % du contrat par le robo advisor de Lyxor, sauf si le client retient l’allocation « Sécuritaire » à 100 % dans le fonds en euros du contrat (actif général d’Oradéa Vie).

 

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici :

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/produit/document-doc0002028

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :