Analyse sur le Fonds Euro Nouvelle Génération lancé par UAF Life Patrimoine

Les fonds en euros ont constitué durant une cinquantaine d’années le cœur de l’assurance-vie. Les encours correspondants sont de l’ordre de 1 400 milliards d’euros à la mi-2020. Les fonds en euros présentent trois avantages-clés pour l’épargnant :

  • une totale liquidité, l’investisseur étant libre de verser ou de retirer de l’argent sur son fonds en euros à tout moment,
  • une totale garantie du capital, le client étant sûr de récupérer au minimum l’argent versé sur sont fonds en euros après déduction des frais sur versement,
  • un effet cliquet consistant en une capitalisation au jour et une accumulation des intérêts obtenus.

Ces trois atouts du fonds en euros s’inscrivaient en outre dans un contexte :

  • où le niveau des taux d’intérêts permettait sans souci aux assureurs de garantir une sécurité du capital, ne serait-ce qu’en investissant à 100 % l’épargne des fonds en euros dans des obligations d’Etat (OAT),
  • l’exigence de marge de solvabilité sur les fonds en euros était normé à 4 % des encours, indépendamment des actifs dans lesquels l’assureur investissait l’argent de ses clients, la seule contrainte étant alors de respecter les règles de placement édictées par le Code des Assurances.

 

L’environnement des fonds en euros a rapidement changé au cours de ces cinq dernières années (période 2015-2020), avec notamment les deux faits saillants suivants :

  • Après avoir cassé la barre des 1,00 % de rendement en mars 2017, l’OAT à 10 ans est rentrée en territoire négatif en juillet 2019. Elle a ensuite atteint un plus bas historique à – 0,42 %. Depuis début 2020, l’OAT oscille entre un rendement négatif de – 0,20 % et un rendement nul.
  • Alors que l’exigence de marge de solvabilité sur les fonds en euros était auparavant uniforme à 4 % des encours (normes Solvabilité I), celle-ci est désormais calculée en pondérant les risques à l’actif (normes Solvabilité II).

 

Concrètement, un assureur-vie qui prend davantage de risques à l’actif de son fonds en euros pour soutenir son rendement se voit fortement pénalisé en termes d’exigence en marge de solvabilité. Cette situation est pour le moins baroque, dans un contexte où les taux ont fortement baissé et où il apparait nécessaire de diversifier les actifs des fonds en euros. Good Value for Money rappelle que les fonds en euros classiques sont composés en moyenne à 80 % d’obligations fin 2019.

 

Face à cette situation, la réponse apportée par bon nombre d’assureurs-vie consiste à fermer le robinet de leurs fonds en euros afin de limiter le plus possible l’érosion du rendement financier de leur actif général. Citons, à titre d’exemple Prédica qui a désormais mis en place des barrières UC à 30 % pour ses assurés dont l’encours est supérieur à 40 000 €.

 

Conscient du souhait de bon nombre d’épargnants de pouvoir continuer à bénéficier d’un support d’épargne sécurisé au sein de l’assurance-vie, UAF Life Patrimoine vient de lancer avec l’assureur Spirica un Fonds Euro Nouvelle Génération reposant sur le principe d’un abaissement de la garantie du capital nette des frais de gestion du contrat sur le fonds en euros de 100 % à 98 %.

 

Ce schéma présente plusieurs avantages pour les clients, les distributeurs et l’assureur :

  • Une capacité à rouvrir les vannes du fonds en euros tout en s’adaptant au contexte des taux d’intérêts ;
  • La possibilité pour les distributeurs d’apporter une réponse à la demande de leurs épargnants concernant un support d’épargne sécurisé ;
  • Une réduction significative de l’exigence en marge de solvabilité pour l’assureur-vie au regard des normes prudentielles Solvabilité II ;
  • Un potentiel de rendement accru de l’actif du fonds en euros grâce à une diversification accrue des placements.

 

Principaux atouts du Fonds Euro Nouvelle Génération

  • Réponse concrète, pérenne et durable apportée à la situation des taux d’intérêts, que ce soit du point de vue de l’épargnant, du distributeur ou de l’assureur du contrat.
  • Surperformance annuelle moyenne relevée par Good Value for Money de + 0,45 % par an du rendement des fonds en euros dynamiques sur longue période par rapport aux fonds en euros classiques.
  • Possibilité pour l’assureur-vie Spirica et pour la plateforme UAF Life Patrimoine de desserrer le robinet des fonds en euros sur les produits conçus ensemble.
  • Desserrement important de l’étau des normes prudentielles Solvabilité II en termes d’exigence de marge de solvabilité sur le fonds en euros.
  • Capacité de l’assureur-vie Spirica à monter potentiellement jusqu’à 30 % d’actifs de diversification au sein du Fonds Euro Nouvelle Génération, là où la moyenne des fonds en euros classiques établie par Good Value for Money est de l’ordre de 20 % fin 2019.

 

Principaux inconvénients du Fonds Euro Nouvelle Génération

  • Absence d’historique de performance du fonds, celui-ci étant par définition totalement nouveau, car lancé sur le marché le 15 septembre 2020.
  • Possible érosion pour l’épargnant de la part de son capital investie dans le fonds en euros, avec une perte maximale possible de – 2 % par an.
  • Possible volatilité des taux servis sur le fonds au fil des années en raison même du montage financier réalisé.

 

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici :

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/produit/selection-sel0000379-fonds-euro-nouvelle-generation-selection-2020-2021

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :