Analyse sur l’offre de prévoyance familiale Conservateur Protection Famille

Principalement connu des épargnants en raison de son positionnement sur la tontine, le Groupe Le Conservateur élargit progressivement son offre. Après avoir lancé un nouveau contrat patrimonial multisupport, Conservateur Helios Patrimoine (CHP) et un plan d’épargne retraite individuel, Conservateur Epargne Retraite (CER), le groupe vient de lancer une offre de prévoyance familiale, Conservateur Protection Famille.

A l’instar des autres contrats de la gamme, l’offre Conservateur Protection Famille est distribuée par le réseau des agents généraux du Conservateur implantés à l’échelon national. Pour mémoire, la gestion des adhésions, des contrats et des prestations est réalisée par le courtier CBP Assurances installé près de Nantes et historiquement présent sur la gestion de ce type de contrat ainsi que sur ceux d’assurance de prêt.

 

Les deux faits saillants relevés par Good Value for Money concernant Conservateur Protection Famille sont :

  • la capacité du produit à couvrir des capitaux élevés, le contrat permettant à un particulier de souscrire une garantie décès pouvant monter jusqu’à 10 000 000 € sous réserve d’être âgé de moins de 75 ans,
  • le caractère hyper-segmenté du tarif sur un marché où la plupart des opérateurs ont tendance à appliquer une politique de taux indifférenciée, à l’exception bien évidemment du critère d’âge (plus on est vieux et plus la probabilité de décéder s’accroît) et du critère fumeur (fumer accroît nettement les risques de cancer et les risques cardiaques à partir de 45 ans).

 

Concrètement, la souscription de Conservateur Protection Famille intègre systématiquement la couverture des garanties de versement d’un capital :

  • en cas de décès « toutes causes » au(x) bénéficiaire(s) indiqué(s) par l’assuré dans sa clause bénéficiaire, en sachant que celui-ci peut librement la modifier dans le temps comme il le souhaite,
  • en cas d’entrée en situation de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) à l’assuré lui-même, que ce soit à la suite d’un accident ou des effets d’une maladie.

La garantie décès est enrichie avec deux couvertures au profit de l’adhérent et de ses proches :

  • Les conditions générales du produit prévoient tout d’abord le versement du capital décès souhaité par l’épargnant en cas de décès accidentel entre le moment où le souscripteur a signé sa demande d’assurance et celui où son contrat est totalement entré en vigueur après prise en compte des résultats de la sélection médicale (voire financière). Cette couverture temporaire est toutefois plafonnée à 150 000 €.
  • Dans un souci de dépannage des proches de l’assuré, le contrat prévoit la possibilité de versement au(x) bénéficiaire(s) prévu(s) sous 48 heures d’une avance de 10 000 € sur le capital décès souscrit, dès connaissance du décès.

 

Deux dispositifs intéressants sont proposés à l’adhérent concernant son capital décès :

  • d’une part, la possibilité de demander une indexation annuelle de ce capital par rapport à l’évolution du plafond annuel de la Sécurité Sociale (PASS),
  • d’autre part, la possibilité de demander une augmentation du capital garanti jusqu’à 1 000 000 € sous réserve d’un ensemble de conditions logiques, dont :
    • une souscription du contrat depuis moins de 3 années (afin d’éviter à l’assureur de devoir garantir un adhérent dont l’état de santé se serait dégradé depuis une adhésion ancienne),
    • une augmentation du capital garanti restant dans le même schéma de sélection médicale (afin d’éviter un « effet d’aubaine »),
    • une attestation de l’assuré comme quoi son état de santé ne s’est pas dégradé depuis la souscription de son contrat (cas, par exemple, d’un adhérent qui se verrait détecter une tumeur et souhaiterait derrière augmenter sa garantie).

 

En option aux garanties de base, Conservateur Protection Famille permet également de couvrir les risques suivants :

  • un doublement du capital garanti en cas de décès accidentel,
  • un « double effet », c’est-à-dire le risque de décès du conjoint (non assuré) dans un délai de moins de 12 mois suivant celui de l’adhérent,
  • le versement d’un capital en cas d’invalidité permanente et totale.

 

Le risque de décès peut être souscrit jusqu’à 75 ans, mais avec un capital limité à 1 500 000 € à partir de cet âge-là. La garantie cesse au 85ème anniversaire de l’adhérent.

 

Principaux atouts de Conservateur Protection Famille

  • Politique de forte segmentation du tarif permettant à certains profils de bénéficier de tarifs inférieurs de – 20 % à – 60 % à ceux du marché (référentiel 2021 Good Value for Money).
  • Possibilité de couvrir jusqu’à 10 000 000 € de capital en cas de décès ou de PTIA.
  • Possibilité pour un adhérent pratiquant certains sports à risque de « racheter » son risque en payant une suprime.
  • Faculté d’augmentation du capital garanti au cours des trois premières années de vie du contrat et sous certaines conditions.
  • Gamme d’options permettant à un adhérent d’ajuster les garanties souscrites et les prestations prévues à sa situation personnelle et familiale.

 

Principaux inconvénients de Conservateur Protection Famille

  • Tarifs plus élevés que la pratique du marché pour les profils considérés comme étant à risque par Le Conservateur.
  • Procédure de sélection médicale relativement rigoureuse, en étant conscient que c’est la condition sine qua none pour qu’un assureur-vie puisse proposer des tarifs compétitifs.
  • Absence de solution d’indemnisation pour les situations d’invalidité partielle.

 

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici :

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/produit/selection-sel0000399-conservateur-protection-famille-selection-2020-2021

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.

 



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :