Bilan 2020 et Perspectives des fonds en euros immobiliers en assurance-vie

Qu’est-ce qu’un fonds en euros immobilier ?

Un fonds en euros immobilier c’est :

  • un fonds en euros dans le cadre de l’assurance-vie, c’est-à-dire un support de placement proposé par certains assureurs à leurs clients, leur permettant de bénéficier :
    • d’une totale liquidité, tant au niveau des versements que des retraits (rachats partiels, rachats totaux, décès) susceptibles d’être réalisés,
    • d’une garantie du capital, l’épargnant étant certain de pouvoir récupérer l’intégralité de son épargne investie après déduction des frais applicables,
    • d’un effet cliquet au jour le jour, le capital constitué se valorisant de manière progressive,
  • bénéficiant d’une allocation d’actifs différente de celle des fonds en euros classiques, car davantage exposée en immobilier afin d’aller chercher du rendement, à la fois sous la forme de revenus (c’est-à-dire de loyers versés par les locataires des biens acquis) et sous la forme de plus-values (au travers de la cession d’immeubles ou autres biens immobiliers) :
    • Un fonds en euros classique est composé en moyenne fin 2019 (source : Good Value for Money) :
      • de 80 % de placements obligataires,
      • de 7 % d’immobilier,
      • de 9 % d’actions,
      • de 2 % de monétaire,
      • de 2 % d’autres placements.
    • A titre de comparaison, un fonds en euros immobilier est composé en moyenne fin 2019 (source : Good Value for Money) :
      • de 51 % de placements obligataires,
      • de 36 % d’immobilier,
      • de 7 % d’actions,
      • de 2 % de monétaire,
      • de 4 % d’autres placements.

 

Pourquoi les fonds en euros immobiliers font-ils désormais fuir les assureurs-vie ?

Les fonds en euros immobiliers ont été lancés par les assureurs-vie à une époque où les règles prudentielles applicables étaient les normes Solvabilité I, dont le principe était de formuler une exigence en marge de solvabilité homogène (à savoir : 4 % des encours), quelle qu’était la composition du fonds.

Depuis, le secteur de l’assurance a basculé dans les normes prudentielles Solvabilité II, dont le principe est de « pondérer » chacun des actifs constitutifs du fonds en euros au regard de plusieurs critères, dont :

  • la liquidité de l’actif,
  • sa volatilité,
  • son risque de faillite (risque de contrepartie notamment).

En basculant dans les normes Solvabilité II, les assureurs-vie ont fait le douloureux constat du caractère « très coûteux » des fonds en euros immobiliers en termes d’exigences prudentielles pour des raisons compréhensibles :

  • Le principe même d’un fonds en euros pour le client est la totale liquidité du placement, alors que la gestion d’un patrimoine immobilier ne bénéficie évidemment pas de la même flexibilité.
  • En cas de retournement du marché immobilier, un assureur-vie pourrait se retrouver « coincé » avec un patrimoine immobilier en moins-values, tout en devant garantir toute la liquidité de revente pour ses clients et le bénéfice de l’effet cliquet.

 

Quels sont les principaux fonds en euros immobiliers du marché ?

Le nombre de fonds en euros immobiliers présent sur le marché de l’assurance-vie n’a jamais été très élevé. Au démarrage, il y a eu essentiellement 4 opérateurs :

  • Generali avec les fonds :
    • Euro Innovalia (fonds utilisé dans les contrats propres à Generali Patrimoine),
    • Netissima (fonds créé pour les contrats Internet),
    • Euro Exclusif (fonds dédié à Boursorama Vie),
  • Suraveniravec le fonds :
    • Sécurité Pierre Euro (fonds dédié au contrat Sérénipierre de Primonial),
  • les ACMN Vie (désormais fusionnées avec les ACM Vie) avec les fonds :
    • Europierre,
    • Euro Pierre Plus,
  • Spirica (filiale de Crédit Agricole Assurances) avec les fonds :
    • Euro Allocation Long Terme,
    • Euro Allocation Long Terme 2.

 

Combien rapportent les fonds en euros ?

Le rendement des fonds en euros immobiliers s’est révélé très bon pour les épargnants, ce qui a généré une forte demande de placement.

Concrètement, Good Value for Money évalue le rendement moyen des fonds en euros immobiliers (net de frais et brut de prélèvements sociaux) comme suit :

  • 1,60 % en 2020,
  • 1,78 % en 2019,
  • 2,33 % en 2018.

A titre de comparaison, Good Value for Money évalue le rendement moyen des fonds en euros classiques (net de frais et brut de prélèvements sociaux) à :

  • 1,08 % en 2020,
  • 1,33 % en 2019,
  • 1,66 % en 2018.

 

Quelles sont les perspectives des fonds en euros dans le contexte actuel ?

Le coût des fonds en euros immobiliers en termes de marge de solvabilité a conduit tant Suravenir, que les ACM Vie et Spirica à les fermer. Concrètement, seul Generali propose encore des contrats que l’épargnant peut aujourd’hui souscrire et dans lesquels il pourra trouver les fonds en euros immobiliers suivants :

  • Euro Innovalia, avec un taux 2020 de 1,70 %,
  • Netissima, avec un taux 2020 compris entre 1,10 % et 1,70 % selon bonus,
  • Euro Exclusif, avec un taux 2020 de 1,43 %.

 

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici :

Lien URL : https://www.goodvalueformoney.eu/documentation/rendement-moyen-des-fonds-en-euros-immobiliers

 

Tous droits de propriété et de diffusion réservés à Good Value for Money.

 



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :