Eceh / Enquête : Les légumes crus mis hors de cause

Les autorités allemandes devraient lever vendredi 10 juin 2011 après-midi l'alerte contre la consommation de concombres, de tomates et de salades crus, qui était en place suite à l'épidémie causée par la bactérie Eceh.

Les autorités allemandes devraient lever vendredi 10 juin 2011 après-midi l’alerte contre la consommation de concombres, de tomates et de salades crus, qui était en place suite à l’épidémie causée par la bactérie Eceh, d’après un communiqué de l’Agence France Presse (AFP).

En effet, selon ces mêmes autorités, tandis que des milliers d’études sur ces légumes se sont révélées négatives, des indices de plus en plus nombreux désignent les graines germées, soupçonnées depuis quelques jours, d’être les véritables sources de la contamination. Les autorités pourraient même bientôt identifier l’exploitation à l’origine de l’épidémie. Elle se situerait en Basse-Saxe, le Land effectivement le plus touché : il compte en effet dix des trente morts causées par la bactérie, selon les derniers chiffres.

Parallèlement à cette disculpation des légumes, les producteurs se lancent dans des opérations pour redonner confiance aux consommateurs. C’est notamment le cas en Espagne, où les maraîchers ont offert gratuitement à leurs clients, mercredi 8 juin, 40.000 kilos de légumes, pour leur montrer que ces derniers sont « sains, sûrs, et goûteux ». Certaines autorités tentent également de rassurer. C’est le cas de Nicolas Sarkozy qui a déclaré jeudi 9 juin que « les Français peuvent consommer des légumes et des fruits s’ils les lavent », ou du ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire, qui a mangé un concombre en public à la demande des agriculteurs.

Les agriculteurs devraient être indemnisés à 50%, Bruxelles ayant décidé mercredi 8 juin de débloquer 210M d’euros d’aides.


Laissez votre avis