Kit main-libre au volant : le PSRE dénonce les abus des publicités et des employeurs

L’association PSRE (Promotion de la Sécurité Routière en Entreprise) s’inquiète de la recrudescence de promotions pour les « kit main-libre » à bord des véhicules d’entreprises. Face à l’augmentation des accidents mortels liés au travail, l’association dénonce l’argument fallacieux qui est de considérer ces dispositifs de communication comme sécuritaires.

Alors que les constructeurs incitent les entreprises à équiper leur flotte automobile de système de téléphonie mobile, le PSRE rappelle que téléphoner en conduisant est strictement interdit par la loi. En cas d’accident routier lors d’un déplacement professionnel d’un des salariés, la responsabilité civile ou pénale de l’employeur peut être engagée.

Avec près de 50% des accidents mortels liés au travail, la dangerosité de continuer ses appels professionnels en conduisant est un fait selon le PSRE. A défaut d’appliquer les règles de sécurité nécessaires, le chef d’entreprise, mais aussi les dirigeants responsables de l’activité des conducteurs, peuvent se voir infliger des amendes pouvant atteindre 75 000€ ou des peines allant jusqu’à 5 ans de prison (article 221-6 du code pénal).


Laissez votre avis