Les Adhérents de la complémentaire Santé et Prévoyance Alptis proposent une grande soirée d’information et d’échanges sur le sommeil

Cet échange autour du sommeil se déroulera le vendredi 3 octobre à 18h00, A l’amphithéâtre de Castelnaudary.
Mieux comprendre les différents aspects physiologiques observés au cours du sommeil, tel est le but de la première partie de la conférence. Comment s’organise une nuit de sommeil ? Comme le cycle veille-sommeil se régule-t-il ?

Deux régulations sont fondamentales : l’une réglée par des horloges biologiques (régulation circadienne) et l’autre, par l’accumulation de facteurs hypnogènes c’est-à-dire, capables d’induire le sommeil (régulation homéostatique).

Les différents troubles du sommeil seront ensuite abordés : quels sont-ils ? Leurs conséquences et leurs traitements ? Un accent particulier sera porté sur la somnolence diurne excessive, se manifestant par des endormissements involontaires au cours de la journée. Elle peut être le fait de maladies ou le résultat d’une dette de sommeil due aux loisirs ou au travail. Comment la dépister ? Peut-on la prévenir, la combattre ? Selon une enquête2, 54% des Français se sentent somnolents dans la journée alors qu’ils ont correctement dormi et 8% ressentent cette sensation quotidiennement. Compte tenu des conséquences redoutables qui peuvent en découler (accidents graves de la route…), ce trouble est un véritable enjeu de santé publique.

Enfin, il sera question du traitement médical de l’insomnie. En matière de consommation d’hypnotiques, la France fait figure d’exception en Europe. Qu’en est-il de l’automédication et des hypnotiques de prescription obligatoire ? Comment se passer de médicaments ?

Le Docteur Thierry Montemayor – praticien hospitalier, Service neurologie, Unité des troubles du sommeil, CHU Rangueil de Toulouse -, le Docteur Alexandre Aranda – chef de clinique Service neurologie, CHU Rangueil de Toulouse – et André Bourrust – pharmacien – apporteront leur expertise sur le sujet.

[ad#pub-assurances]


un commentaire sur “Les Adhérents de la complémentaire Santé et Prévoyance Alptis proposent une grande soirée d’information et d’échanges sur le sommeil”

  • prévention Vues :

    Le sommeil change pendant ladolescence, à la fois en raison de la maturation physiologique de lorganisme et des influences sociales. La durée du sommeil diminue, le coucher est retardé, une irrégularité des horaires de sommeil sinstaure avec une tendance à faire la grasse matinée le week-end et pendant les vacances scolaires. En moyenne, les adolescents qui ont besoin de 9 et 10 heures de sommeil par nuit1-2, ne dorment que 7 heures en période scolaire. Il existe donc une privation chronique de sommeil3 chez les adolescents contraints de se lever tôt pour suivre leur scolarité4. Le coucher tardif sexplique à la fois par des changements dans les rythmes circadiens, mais aussi par les activités sociales très riches à cet âge de la vie avec souvent linvasion de différentes sources de stimulation (jeux vidéo, Internet, chat&).

Laissez votre avis