Prévention grippe : Roselyne Bachelot annonce une nouvelle campagne d’hygiène à l’automne

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a indiqué mercredi devant une commission sénatoriale sur l’épidémie de grippe H1N1 qu’une nouvelle campagne de sensibilisation à l’hygiène serait organisée à l’automne.

Mme Bachelot intervenait devant la commission sénatoriale d’enquête sur « le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion par le gouvernement de la grippe H1N1 », mise en place à l’initiative des communistes et du Parti de gauche. Il s’agissait de la dernière audition de la commission, présidée par François Autain (Parti de gauche). Le rapport de la commission est prévu pour le 28 juillet.

Avec cette campagne d’hygiène qui défendait notamment le lavage des mains et l’utilisation de mouchoirs jetables, il y a eu « un double effet bénéfique », a dit la ministre. « On a stoppé la propagation du virus, on a aussi très sérieusement diminué le nombre des gastros et les bronchiolites ».

Elle a rappelé que « 40% des Français ont modifié leur comportement » suite à cette campagne, organisée au début de la pandémie. « Il faut recommencer, car les mobilisations s’épuisent », a-t-elle souligné. Mme Bachelot a par ailleurs regretté le manque de coordination européenne pour faire face à l’épidémie. La France, dans ce genre de situation, « n’est pas la bonne échelle », a dit Mme Bachelot. « Nous sommes allés en ordre dispersé pour négocier avec l’industrie pharmaceutique, on en a payé le prix, on peut améliorer les choses », a-t-elle dit.

La Belgique, qui prend la présidence de l’Union européenne à partir de ce jeudi, « va faire un retour d’expérience au niveau communautaire, c’est une absolue nécessité », a dit la ministre. Interrogée sur l’état des négociations sur le prix à payer sur la résiliation des contrats de vente de vaccins, elle a indiqué qu’elle n’entendait pas « faire de différence entre les laboratoires ». GlaxoSmithKline, le seul avec qui il n’y a pas encore eu d’accord, s’est vu proposer les mêmes conditions que les autres laboratoires (16% des montants des commandes annulées).

Elle a indiqué avoir notifié à GSK, le laboratoire auprès duquel avait été commandé le plus de doses, les conditions de la résiliation, et que le laboratoire britannique avait jusqu’à septembre pour faire un recours. A l’issue de l’audition, comme M. Autain plaisantait en allusion au football, celle qui est aussi ministre des sports a répondu : « Même vous M. Autain je vous retrouve avec plaisir après l’Afrique du sud”. Et elle a repris cette citation des années 60 : « The lunatics have taken over the asylum », c’est à dire, a-t-elle traduit, « les fous ont pris la commande de l’hôpital psychiatrique ».

Paris, 30 juin 2010 (AFP)


Laissez votre avis