Prévention / santé : L’Afssaps met en garde les risques liés à l’échange de lait maternel

L’Afssaps souligne les risques sanitaires que présentent le réseau mondial de partage de lait maternel via facebook. La responsabilité du réseau « the Human Milk for Human Babies global network » est susceptible d’être engagée en cas de contamination d’un bébé par du lait infecté.

Pour les mères qui n’ont pas suffisamment de lait pour allaiter leur bébé, le site « the Human Milk for Human Babies global network » les met en contact via facebook avec des mères donneuses.

Malgré l’altruisme que présente la démarche, les autorités sanitaires mettent vivement en garde sur les risques de transmission d’agents infectieux que comportent ces échanges de lait maternel non contrôlé. « Aucun contrôle microbiologique et sérologique n’étant exercé a priori sur la donneuse, le lait présente un risque pour l’enfant », explique l’Afssaps dans un communiqué.

En effet, le lait offert est susceptible d’être porteur de bactéries ou encore du virus du sida. L’organisme rappel donc que seuls les lactarium agréé peuvent collecter et distribuer en France le lait maternel humain, sur lequel de nombreux contrôles ont été effectués au préalable. De même, le manque de précautions lors des échanges et pendant la période de conservation peut favoriser la dégradation du produit et le développement bactérien.

Suite à cette alerte sanitaire, “the Human Milk for Human Babies global network” devrait être amenée à revoir son mode de fonctionnement. L’Afssaps a précisé que la responsabilité du réseau était susceptible d’être engagée en cas de contamination d’un bébé par du lait infecté.


Laissez votre avis