Assurance moto / Pollution : L’interdiction de circuler en ville est envisagée pour certains deux-roues motorisés

La Fédération française des motards en colère (FFMC) a jugé “stupide” vendredi dans un communiqué l’idée d’interdire certains deux-roues motorisés en ville, dans le cadre d’une expérimentation visant à bannir les véhicules les plus polluants pour améliorer la qualité de l’air.

Huit agglomérations pilotes (Paris, Saint-Denis, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Nice et Aix-en-Provence) doivent expérimenter à partir de 2012 l’interdiction de circulation des véhicules les plus polluants dans leur centre ville. Mercredi, la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté ce projet de “nomenclature” organisant camions, utilitaires, voitures et deux-roues d’après leur niveau de pollution, sur laquelle s’appuieront les huit agglomérations.

Dans cette nomenclature, les deux-roues motorisés mis en circulation à partir du 1er juillet 2004 ont été classés parmi les plus polluants (classe D).

La Fédération des motards en colère s’interroge: “pourquoi 2004 ? Non seulement les deux-roues motorisés répondent à la norme Euro3 depuis 2003, mais il est évident que quelle que soit leur année de fabrication, ils participent à alléger l’impact des émissions polluantes imputables à la circulation”. Elle souligne aussi que “les principales mises en cause dans la dégradation de la qualité de l’air concernent les émissions des diesel. Or les motos ne fonctionnent pas au gasoil”.

La FFMC “s’oppose fermement à cette nouvelle atteinte aux droits imprescriptibles à la circulation (…) et à cette nouvelle forme de discrimination par l’argent”.

Dans le cadre de l’expérimentation, les villes resteront cependant libres de n’interdire qu’une certaine catégorie de véhicules, par exemple seulement les camions. De même, le périmètre géographique, les horaires ou les périodes d’interdiction seront également fixés par chaque ville.

Avec AFP


Laissez votre avis