Dossier : Les assureurs et la prévention pour les deux roues

Les deux-roues sont les plus vulnérables et les plus exposés sur la route. Leurs conducteurs détiennent le triste record du nombre de décès ou de blessures graves sur la route. Du coup, les compagnies d’assurances ou mutuelles distribuant des contrats d’assurance moto et 2 roues ont fait de la prévention une priorité et contribuent au développement de la sécurité routière  auprès des jeunes motards.

Parler de la prévention c’est bien, mener des actions concrètes c’est mieux. Sur le chantier de la sécurité des motards, les assureurs s’appuient sur leur bonne connaissance des risques pour offrir des outils de prévention efficaces, inclus dans leurs contrats.

Spécialiste incontestée du secteur, la Mutuelle des Motards s’est rapidement intéressée au sujet de la prévention avec le lancement au mois de mars d’une offre 100% prévention pour les motards.

Personnalisable, cette offre moto permet d’ajuster les garanties selon les besoins et les moyens du conducteur. Mieux encore : pour chaque contrat, la Mutuelle offre un dispositif d’accompagnement conçu avec les formateurs de l’Association pour la Formation Des Motards (AFDM).

Pour prendre le bon départ au guidon d’un 125, les novices peuvent donc suivre la formation, « Prise en main 125 », avec au programme une formation théorique et pratique complète de 10 heures avec un moniteur. Un stage remboursé à 100 % qui réduit forcément les sinistres de ces assurés.

Les motards confirmés, quant à eux, peuvent se défaire des mauvaises habitudes grâce à un stage de perfectionnement post-permis. Acquérir les bons réflexes, anticiper les situations d’urgence seront utiles et également synonyme d’une réduction permanente de 20 % sur les garanties responsabilité civile et dommages.

Autre exemple: le Groupement des entreprises mutuelles d’assurances (GEMA) travaille main dans la main avec les moniteurs motos CRS pour lutter contre les accidents de la route. Leur piste d’éducation routière sillonne les villes pour initier gratuitement les jeunes.10 000 personnes ont ainsi été sensibilisées l’an passé.


Laissez votre avis