Qu’est-ce qui va changer au 1er juillet 2013 ?

Comme chaque année, la date du 1er juillet est synonyme de quelques changements dans la vie quotidienne, avec notamment des hausses de prix ou de nouveaux calculs pour les prestations sociales.

Comme annoncé il y a quelques semaines, le plafond de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) sera relevé de 8,3%, tout comme celui de l’ACS (Aide à la complémentaire santé). Ce relèvement devrait concerner 750.000 nouveaux bénéficiaires et leur permettre un meilleur accès aux soins.

De son côté, le congé maternité sera simplifié avec un taux unique de cotisation. Ainsi, les indemnités journalières de Sécurité sociale après accouchement seront calculées selon le seul taux de 21%. Le montant maximal de l’indemnité journalière est fixé à 80,15 euros.

Chômeurs et salariés concernés

L’allocation chômage, elle, sera revalorisée de 0,6%. De fait, près de1,5 million de personnes toucheront de 7 à 17 centimes de plus par jour, selon l’Unedic. L’allocation minimale passe ainsi à 28,38 euros par jour, contre 28,21 euros par jour actuellement.

En terme de fiscalité, la TVA devrait passer de 7% à 19,6% sur certains services à la personne, comme le jardinage, les cours à domicile, ou encore l’assistance informatique.

Enfin, l’épargne salariale est elle aussi concernée, puisque les fonds versés par les entreprises à leurs salariés au titre de la participation et de l’intéressement, pourront être débloquées pendant six mois à partir du 1er juillet. Ainsi, des sommes allant jusqu’à 20.000 euros pourront être débloquées pour acheter une voiture par exemple. Les plans d’épargne pour la retraite collective (Perco) ou dans les fonds solidaires ne sont pas concernés par cette mesure.


Laissez votre avis