Assurance santé : Le coût des cancers estimé à 305 mds de dollars

Le coût des cancers détectés dans le monde en 2009 sera de 305 milliards de dollars (213 milliards d’euros), d’après une étude présentée lundi à Dublin, lors d’une conférence internationale sur le cancer organisée par la Fondation Lance Armstrong.

Il devrait y avoir cette année 12,9 millions de nouveaux cas de cancers à travers le monde, selon cette étude de The Economist Intelligence Unit, financée par l’American Cancer Society.

Selon leurs prévisions, ce nombre atteindra 16,8 millions en 2020 et 27 millions en 2030. “Les cancers ont déjà atteint un stade incurable chez 80% des patients dans les pays développés”, précise le rapport, commandé par la Fondation Lance Armstrong.

L’étude, qui prévoit cette année un déficit des dépenses de traitement d’environ 217 milliards de dollars (151 milliards d’euros), appelle les pays de la planète à intensifier leur lutte contre le cancer, en dépit de la crise économique mondiale.

“Ces nouvelles données montrent parfaitement quelle sera la trajectoire de progression du cancer si aucune action n’est immédiatement engagée”, a déclaré le docteur Ala Alwan, un responsable de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) chargé des maladies non-contagieuses et de la santé mentale.

Pour Doug Ulman, président de la Fondation Lance Armstrong, l’étude plaide en faveur d’une action coordonnée “pour traiter ce déficit des dépenses de traitement et infléchir la trajectoire du raz-de-marée que représente le cancer”.

“Nous avons le choix: investir maintenant ou en payer le prix plus tard, avec d’importantes dépenses gouvernementales, la perte de nombreuses vies et un déficit de productivité”, a-t-il mis en garde.

Depuis lundi, 500 représentants de plus de 65 pays participent pendant trois jours au Sommet mondial du cancer à Dublin en Irlande. Le cycliste américain Lance Armstrong, qui a lui-même survécu à un cancer des testicules avant de gagner sept fois le Tour de France, a lancé sa fondation en 1997 pour lutter contre cette maladie.

AFP


Laissez votre avis