Prévention auto : 10 conseils pour prendre la route des vacances en toute sécurité

News Assurances vous livre ses recommandations pour partir en vacances en voiture en toute quiétude.

Si les vacances sont signes de détente et de repos, on ne peut pas toujours en dire de même de la route qui y mène. Entre embouteillages, accidents et pannes de voiture, les grands départs peuvent parfois virer au cauchemar. Voici 10 conseils bien avisés pour vous permettre de voyager en toute tranquillité.

1 – Faire vérifier son véhicule avant le départ

Un problème mécanique inopiné ne peut pas être anticipé. S’il doit survenir sur la route alors que vous conduisez, rien ne pourra l’empêcher de se produire. En revanche, un assèchement de l’huile de moteur ou du liquide de refroidissement peut être éviter en pensant à bien vérifier son véhicule avant le grand voyage. Voici quels sont les détails auxquels il est important de songer :

– Niveau de liquide de refroidissement en respectant sa périodicité de remplacement
– Niveau d’huile
– Niveau du liquide de frein
– Efficacité des balais d’essuie-glace
– Bon fonctionnement de tous les éclairages et clignotants
– Pression et usure des pneus (1,6mm de profondeur pour la limite d’usure)
– Système de climatisation (entre 60 et 150 euros pour une révision)
– Surveillance des plaquettes de freins (surtout en cas de bruit strident)
– Vérification des amortisseurs (chaque année ou tous les 20.000km, remplacement tous les 80.000/100.000km. Voiture qui plonge au freinage, perte d’adhérence et vibrations dans le volant sont des signes annonciateurs)

2 – Préparer son voyage en amont

Préparer son voyage en amont en prenant bien soin de déterminer un jour de départ moins fréquenté par les automobilistes (voir prévisions trafic de Bison Futé) permet d’éviter un afflux de stress inutile lors d’embouteillages d’importance.

Il est également de bon ton de flécher tout l’itinéraire à emprunter pour éviter toute perte de chemin qui pourrait rallonger la route. Si vous utilisez un GPS, pensez-bien à le mettre à jour, des axes et voies peuvent se créer ou disparaître d’un jour sur l’autre.

Également, pensez à vous munir de toutes les pièces administratives et justificatives nécessaires en cas d’accident: attestation d’assurance auto, numéro de l’assureur a contacter, numéro de contrat et numéro d’appel pour joindre l’assistance automobile en cas de situation d’urgence.

3 – Être en forme

Avant de prendre la route pour quelques heures enfermé dans sa voiture, il est important de veiller à avoir la forme, notamment en ayant passé une bonne nuit de sommeil et en évitant toute prise de médicaments puissants. Selon une enquête réalisée en 2008 par la Prévention Routière et l’association des sociétés françaises d’autoroute, une automobiliste sur trois souffre de somnolence au volant. Somnolence qui est en cause dans trois accident de la route sur trois.

4 – Occupez vos enfants

Les enfants sont fréquemment turbulents en voiture, ce qui peut être source d’énervement et d’anxiété. Dynamiques et impatients, ils ont besoin d’être occupés pour tenir à leur place des heures durant. Pour ce faire, des petits jeux de voiture en famille, de la musique, ou des consoles portables (type DS, PSP, applications de téléphone ou de tablette…) permettent de canaliser leur énergie et de faire passer plus vite le temps.

5 – Maitrisez votre vitesse

Que ce soit par sécurité, pour réaliser des économies d’essence grâce à l’éco-conduite ou pour éviter les radars, maitriser sa vitesse en adoptant un rythme de croisière souple et régulier rassure et engendre moins d’incident sur la route.

6 – Respectez les distances de sécurité

Avec l’afflux de véhicules attendu chaque année sur la route des vacances, difficile de conserver des distances de sécurité acceptables. Il est pourtant fortement recommandé de parvenir à imposer un espace suffisant entre la voiture qui vous précède et la votre. N’oubliez pas qu’un véhicule a besoin de 2 secondes pour ralentir suffisamment en cas de freinage violent.

Pour rappel, un petit calcul facile pour déterminer quelle distance de sécurité est acceptable. Il suffit de multiplier par 6 le chiffre des dizaines de votre vitesse kilométrique. Ainsi, si vous roulez à 110, la distance de sécurité a laisser sera équivalente à 66 mètres, soit 11 x 6.

7 – Évitez les freinages et accélérations brutales

Toujours dans la logique de profiter d’un voyage apaisant, préférez une conduite souple et détendu en bannissant les phases de freinages intempestives et les accélérations pied au plancher. Cela vous permettra de préserver la consommation de votre carburant, mais également évitera à vos passagers et vous-même d’avoir le mal des transports.

8 – Anticiper les erreurs, négligences et incivilités des autres automobilistes

Certaines mauvaises habitudes ont la vie dure. Il est ainsi assez régulier qu’un conducteur oublie de mettre son clignotant, déboite ou se rabatte de façon dangereuse à côté de vous, vous fasse des appels de phare ou vous klaxonne car vous ne roulez pas assez vite et bloquez son passage en force. Restez zen, concentré et observez un maximum ce qui se passe autour de vous afin de devancer toute situation qui pourrait se révéler problématique.

9 – Attention à à la panne d’essence

Cela peut paraître surprenant mais de nombreux automobilistes se font encore surprendre par une panne d’essence sur la route de leurs vacances. On pense avoir le temps d’attendre la prochaine aire comportant une station essence puis c’est le drame, et on réalise trop tard que la jauge était finalement plus optimiste que réaliste. Évitez donc de remettre le plein quand vous entrez en réserve et soyez un peu plus prévoyant.

10 – Les règles d’usage en cas d’accident grave

En cas d’accident grave, que vous en soyez témoin ou acteur, quelques règles sont à observer pour tenter de maitriser la situation.

– Vous devez tout d’abord sécuriser les lieux. Attrapez votre gilet jaune retro-réfléchissant, enfilez-le, puis placez le triangle de signalisation (présence obligatoire dans la voiture) à quelques mètres du véhicule accidenté. Vous pouvez également enclenchez vos feux de détresse (warning) pour plus de sécurité.

– Si dommages corporels il y a, appelez immédiatement les secours en composant le 17 (police / gendarmerie) et le 15 ou le 18 pour les pompiers et le Samu (112 depuis un téléphone portable). Ne tentez surtout pas de déplacer la personne accidentée cela pourrait se révéler pire si elle atteste de plusieurs factures et traumatismes. Exception faite si la situation le nécessite. Si la voiture est en train de prendre feu par exemple.


Laissez votre avis