Prévention santé : Attention aux éthylotests qui cassent

Selon une récente étude publiée par les centres antipoison, les éthylotests seraient extrêmement nocifs pour les yeux en cas de casse et de libération du liquide chimique contenu dedans.

Les centres antipoison et de toxicologie ont procédé à une étude, recensant la totalité des incidents lié à un éthylotest chimique à usage unique entre 1999 et juin 2012. Au total, 156 cas ont été dénombrés.

Dans deux tiers des situations, des irritations minimes des muqueuses digestives ont été signalées après exposition buccale. Les plus sévères conséquences, 24%, ont été en revanche causées par des projections oculaires, se manifestant directement au travers de conjonctivites ou plus grave, par des inflammation de la cornée.

Les victimes seraient majoritairement rentrées en contact avec le liquide nocif dès ouverture de l’emballage. Les centres antipoison estiment que la température dans les voitures peut avoir eu une incidence sur la défectuosité des éthylotests et leur écoulement.

Lors de l’annonce de la présence obligatoire d’éthylotests dans les voitures en juillet 2012, l’ONG Robin des Bois avait tiré la sonnette d’alarme, déplorant la toxicité de l’acide contenu dans le test. Un acide qui serait notamment composé de chrome, substance hautement cancérigène.


Laissez votre avis