Prévention santé : Fumer augmenterait le risque d’Alzheimer

Fumer tue. Mais pour ceux qui échapperait à cette macabre affirmation, une récente étude montre que fumer beaucoup entre 50 et 60 ans multiplierait le risque d'Alzheimer par 2.

Fumer tue. Mais pour ceux qui échapperait à cette macabre affirmation, une récente étude montre que fumer beaucoup entre 50 et 60 ans multiplierait le risque d’Alzheimer par 2.

Les risques du tabac sur les poumons, la gorge et le système cardio-vasculaire sont connus depuis longtemps et font régulièrement l’objet de message préventif. Une étude scientifique venue de Scandinavie établit un lien entre la cigarette et le développement de la maladie d’Alzheimer, voire d’autres formes de dégénérescence mentale.

L’étude de l’Université de Finlande de l’est et de l’hôpital universitaire de Kuopio a été menée entre 1978 et aujourd’hui sur deux phases. La première, entre 1978 et 1985, a consisté à compiler des données médicales sur les 21.123 participants à l’enquête et âgés de 50 à 60 ans.
Les constatations de développement de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démences ont été faites entre 1994 et 2008. Il en ressort que 5.367 participants ont été diagnostiqués comme souffrant de démence, dont 1.136 d’Alzheimer et 416 de démence vasculaire.

Le tabac favorise le développement d’Alzheimer, mais…

Au regard des premières données collectées entre 1978 et 1985, il apparaît que les patients ayant fumé plus de deux paquets de cigarettes après 50 ans ont plus de risque de développer la maladie d’Alzheimer que les non-fumeurs. Le tabac favorise le risque d’attaque vasculaire cérébrale. Il induit également du stress, de l’anxiété, ainsi qu’une inflammation des vaisseaux sanguins. Ces symptômes participeraient à la déclaration de la maladie d’Alzheimer.

Pourtant, les chercheurs tiennent à modérer leurs conclusions. Il expliquent en effet dans l’édition en ligne des Archives of Internal Medicine que ces résultats sont sujets à caution. « le lien entre le fait de fumer et le risque de la maladie d’Alzheimer [… ]est l’objet de controverse, certaines recherches laissant penser que la cigarette minimiserait le risque de déclin cognitif ». Il ne s’agit là que d’une première étude sur la question qui devrait amener d’autres travaux pour confirmer l’existence d’un lien entre le tabac et la neurodégénérescence.

CP : GE Healthcare-Flickr : cette photo représente les effets de la maladie d’Alzheimer sur les neurones


Laissez votre avis