Prévention santé : La consommation de tabac dans le collimateur de l’Union européenne

Les propositions de l'Union européenne pour lutter contre le tabagisme

Alors que le gouvernement français a annoncé une nouvelle augmentation du prix des cigarettes, l’UE souhaite renforcer les mesures pour endiguer la consommation de tabac. Généralisation de photos chocs de malades sur les paquets de cigarettes, encadrement renforcé des substances créant une dépendance: la Commission européenne a dévoilé vendredi plusieurs propositions pour mieux lutter contre le tabagisme dans l’UE.

Ces idées ont été présentées dans le cadre d’une consultation publique lancée par Bruxelles en vue d’une révision de la législation actuelle sur les produits du tabac, prévue en 2012. « Le tabac n’est pas un produit comme les autres. Il créé de la dépendance, provoque des maladies et de la souffrance pour nos citoyens et des coûts de santé pour les gouvernements européens que l’on pourrait éviter », a souligné le commissaire à la Santé John Dalli.

Malgré les dangers, « 30% des Européens continuent à fumer et je suis particulièrement préoccupé par le fait que 35% des jeunes Européens fument », a-t-il ajouté dans un communiqué. Parmi les options envisagées par l’exécutif européen figurent l’impression généralisée sur les paquets de cigarettes de photos de très grande taille montrant les effets du tabagisme (maladies du poumon, de la gorge etc..), pour dissuader les consommateurs.

A l’heure actuelle, quatre des 27 pays de l’UE seulement utilisent de telles mises en garde imagées: la Belgique, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Lettonie. En outre, la législation pourrait être renforcée afin de mieux encadrer l’utilisation de substances créant de la dépendance. Aujourd’hui, la loi fixe des seuils maximum pour la nicotine, le monoxyde de carbone ou le goudron, elle demande des mises en garde écrite sur les paquets et interdit de mettre cigarettes « légères », « douces » ou « faibles en goudron ».

Le gouvernement français a quant à lui confirmé une augmentation de l’ordre de 6% du prix des cigarettes avant la fin de l’année, avec le même objectif que les mesures proposées par la Commission européenne, réduire la consommation de tabac, mais en s’attaquant au portefeuille des fumeurs.

Avec AFP


Laissez votre avis