Santé : La consommation des antibiotiques en baisse depuis 10 ans

D’après un rapport rendu public par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), les français ne sont désormais plus les premiers consommateurs européens d’antibiotiques.

Depuis 10 ans, la baisse de la consommation d’antibiotiques est une politique prioritaire du ministère de la Santé et des autorités sanitaires. Deux raisons majeures justifient cet engagement : d’une part, les français sont des consommateurs importants de médicaments et ne parviennent pas à maîtriser les dépenses de santé. D’autre part, l’usage d’antibiotiques, par des prescriptions médicales abusives, favorise le développement d’une forme de résistance des bactéries aux traitements médicamenteux.

La campagne de prévention de 2002, «les antibiotiques, c’est pas automatique», avait très bien fonctionné en termes de prise de conscience des consommateurs, avec pour résultat une baisse significative de la consommation jusqu’en 2005. Depuis, l’ANSM souligne dans son rapport un ralentissement de la baisse avec l’observation d’une légère hausse des prescriptions. Entre 2000 et 2010, la baisse de consommation de ce type de médicaments était de 16%, alors que sur la période 2001-2011, elle n’est plus que de 13,5%.

Un troisième plan pluriannuel vient d’être mis en place pour la période 2011-2016. Ce projet vise à une juste utilisation des antibiotiques, en s’articulant autour de trois axes stratégiques : améliorer l’efficacité de la prise en charge des patients, préserver l’efficacité des antibiotiques et enfin promouvoir la recherche.


Laissez votre avis