Sécurité routière : Les piétons plus vulnérables en hiver

Le changement d’heure influe sur l’accidentologie et la mortalité sur les routes. Les premières victimes sont les piétons.

Selon la Sécurité Routière, le passage à l’heure d’hiver est traditionnellement marqué par une sur-accidentalité routière des piétons à l’aube (8 h -10 h) et au crépuscule (17 h -21 h).

Le rallongement de l’obscurité de novembre à janvier n’arrange en rien les conducteurs, notamment aux heures de pointe auxquelles les usagers de la route sont les plus nombreux et plus fatigués.

En effet en cette période hivernale à faible luminosité le soir une vingtaine de personnes supplémentaires par mois est tuée. “Entre novembre 2012 et janvier 2013, 162 piétons sont décédés, soit en trois mois, 34,1 % de la mortalité routière “piétonne” annuelle”, informe l’Observatoire interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Quelques conseils

Il convient donc d’être très vigilant et suivre les règles de prudence pour les automobilistes comme pour les piétons.

  • Piétons, optez pour des vêtements clairs (surtout pour les enfants) ;
  • Automobilistes, méfiez-vous des passages d’une zone éclairée à un espace plus sombre d’où un piéton pourrait surgir ;
  • Conducteurs, adaptez votre vitesse, faites attention à l’état de vos vitres ( sèches et désembuées), roulez à au moins un mètre des trottoirs, respectez les distances de sécurité ;
  • Cyclistes, adoptez le gilet rétroréfléchissant en toutes circonstances (il est obligatoire la nuit hors agglomération et le jour, lorsque la visibilité est faible).


Laissez votre avis