Sécurité routière : Pensez à la conduite accompagnée

La conduite accompagnée (AAC) permet à un adolescent, à partir de 16 ans, voire un adulte, de s’acclimater à la tenue d’un volant, sous la surveillance d’un proche, d’un parent. Bien évidemment, le jeune apprenti conducteur doit avoir au préalable acquis une formation préparatoire, alliant cours de code et de conduite en auto-école. La conduite accompagnée peut se pratiquer au travers de 3 différentes formules : l’apprentissage anticipé de la conduite, la conduite supervisée et la conduite encadrée.

Pour l’apprentissage anticipé à la conduite, le jeune doit être au minimum âgé de 16 ans et disposé de 20h de conduite à son actif. Pour sa formation accompagnée il doit conduire au moins 1 an en effectuant 3.000 km. Sensiblement identique, la conduite supervisée fonctionne sur le même modèle, à la différence que l’apprenti doit être âgé de 18 ans. La période de conduite accompagnée doit être d’un minimum de 3 mois et s’étendre sur au moins 1.000 km. Pour la conduite encadrée, le public visé n’est pas le même. Seuls les jeunes préparant des métiers liés à la route peuvent y accéder : BEP ou CAP de conducteur routier par exemple. Une fois de plus, le jeune doit être au minimum âgé de 16 ans.

Consulter l’article pour en apprendre plus sur la conduite accompagnée et ses trois formules.

                                                                                      En partenariat avec Assureurs Prévention


un commentaire sur “Sécurité routière : Pensez à la conduite accompagnée”

  • MaevaGoldy Vues :

    Pour plus de sécurité lors de la conduite accompagnée, achetez un kit de rétroviseurs pour la conduite accompagnée.

Laissez votre avis