Tabac : La cigarette électronique peut-elle vous tuer ?

Ce mardi, Marisol Tourraine doit recevoir un rapport d’évaluation indiquant si l’utilisation de la cigarette électronique est dangereuse pour la santé. L’interdiction de la e-cigarette pour les mineurs est une des principales préconisations du texte.

Avec 500.000 utilisateurs de cigarettes électroniques actuellement en France (selon les fabricants), Marisol Touraine, a commandé dernièrement une enquête sur l’usage et l’évaluation de ce produit. Le texte, remis aujourd’hui à la ministre de la Santé, fait une vingtaine de préconisations quant à l’utilisation de la e-cigarette et ses dangers pour les fumeurs.

Selon le pneumologue Bertrand Dautzenberg, auteur de l’enquête, les principales préconisations visent à interdire la vente des cigarettes électroniques aux mineurs et bannir son utilisation dans les lieux publics. La e-cigarette représente pour les jeunes “un boulevard d’entrée potentielle dans le tabagisme”, explique ce dernier, avant d’ajouter qu’il s’agit également d’“un moyen propre de prendre de la nicotine”.

Publicité et composition des cigarettes électroniques

Les cigarettes électroniques contiennent par exemple du propylène glycol, du glycérol et parfois de la nicotine, le tout mélangé à divers arômes dont on ne connaît pas encore correctement les effets sur l’organisme.

Ainsi, le rapport préconise que les fabricants de ces e-cigarettes fassent la preuve de l’innocuité des arômes utilisés et limitent la quantité de nicotine utilisée (de 20 mg/ml actuellement à 18 mg/ml). En 2011, l’Afssaps tirait déjà la sonnette d’alarme en déclarant que la nicotine présente dans ces cigarettes pouvait “entraîner une exposition cutanée ou orale accidentelle, avec des effets indésirables graves, notamment chez les enfants”.

Autre préconisation du rapport, l’application des règles publicitaires du tabac classique à la cigarette électronique, avec la vente du produit uniquement dans des établissements agréés. Enfin, pour l’heure rien n’est précisé en ce qui concerne une éventuelle prise en charge par l’Assurance-maladie de ce substitut.

Après l’interdiction de la cigarette classique au volant et à quelques jours de la Journée mondiale sans tabac (31 mai 2013), cette alternative à la cigarette classique est aujourd’hui interdite dans certains pays (Brésil ou Argentine par exemple) et ne constitue pas une thérapie adaptée pour arrêter de fumer selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé).


un commentaire sur “Tabac : La cigarette électronique peut-elle vous tuer ?”

  • tatiana Vues :

    Je ne serais en aucun cas choquée si la e-cigarette venait à être interdite dans les lieux publics. Il est à mon sens préférable de sortir ou de demander la permission. Voici un article traitant du savoir-vivre qu'il faut appliquer dans un pareil cas :
    http://www.breizh-e-cig.fr/article-15–la-cigaret
    Il n'est pas compliqué de ne pas gêner les autres.

Laissez votre avis