Moto / Scooter : Pratiquement 100% des conducteurs circulent entre les files de voitures

Près de 2 000 motards et scootéristes ont pris part à la nouvelle enquête menée par 2-roues Lab’, un laboratoire en ligne dédié à la recherche sur les 2-roues motorisés. Verdict : en milieu urbain, la circulation interfile et la remontée de files sont totalement indissociables de la pratique du 2-roues.

Totalement ancrée dans le comportement des conducteurs de 2- roues, la circulation interfile est pratiquée par 97,5% des personnes interrogées dans l’enquête, que ce soit en ville (91% la pratiquent en zone urbaine) et en milieu péri-urbain (83 %).

Si la circulation interfile est plus rare sur route et autoroute, près de 4 conducteurs sur 10 la pratiquent quel que soit le type de réseau fréquenté (villes, autoroutes, rocades…). Pour les conducteurs de 2-roues, cette pratique permet à la fois de gagner du temps, de fluidifier le trafic, de limiter la pollution et même d’améliorer la sécurité des conducteurs de 2-roues à condition de la pratiquer dans le respect des autres usagers, dans l’esprit d’un partage intelligent de la route.

Les conducteurs de 2-roues sont donc majoritairement favorables à une légalisation de la circulation interfile : 52% pour une légalisation totale, 71% pour une légalisation portant uniquement sur les périphériques et rocades et 75% pour une légalisation en ville.

Des comportements à adapter

Plus d’un conducteur sur deux fixe le différentiel de vitesse maximum entre le 2-roues et les autres véhicules à 20 km/h, vitesse préconisée par les associations d’usagers et les professionnels de la formation à la conduite 2-roues (Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et Association pour la Formation Des Motards (AFDM)).

Dans le cadre de la circulation interfile, l’ensemble des catégories d’usagers, y compris les conducteurs de 2-roues, génère des comportements à risque.


Laissez votre avis