Assurance auto : Le constat amiable arrive sur smartphone !

Les assurés le voulaient, Euresa (groupement européen de 14 assureurs mutualistes et coopératifs) l’a fait! Le e-Constat arrive dans l’Hexagone.

Fini le constat amiable archaïque sur papier, place au constat amiable nouvelle génération, le e-Constat, disponible en format numérique. “Ça fait longtemps qu’on y pensait, que l’on se répétait que la version manuscrite avait vieilli. Du coup, dans le cadre de nos multiples réflexions sur la digitalisation, on s’est dit qu’un service a rendre aux automobilistes serait de mettre ce e-Constat sur smartphone, parce que plus personne ne sort aujourd’hui sans son téléphone” explique Thierry Jeantet, directeur général d’Euresa.

Un outil qui devrait considérablement faciliter la vie des 221 millions de conducteurs européens. En particulier ceux qui oublient sans cesse de remiser un constat dans leur boite à gants, ceux qui ne parviennent pas à mettre la main dessus mais restent persuadés qu’ils en ont un quelque part, ou encore ceux qui se retrouvent désemparés quand il pleut et que l’encre bave sur tout le constat.

Comment ça marche ?

Après avoir téléchargé l’application mobile nécessaire, un conducteur rencontrant un accrochage pourra directement s’y connecter pour remplir toutes les informations utiles à l’assureur pour la bonne perception de l’accident. Le e-constat fera apparaître les mêmes champs de remplissage que l’actuel constat papier. A la différence que l’application conservera en mémoire toutes les données d’identification de l’utilisateur (nom, prénom, nom de l’assureur, numéro de contrat, type de véhicule et plaque d’immatriculation…) qui n’aura alors plus besoin de les saisir lorsqu’il sera soumis à un nouvel accident.

Une fois le e-constat convenablement rempli, il sera directement et automatiquement envoyé à l’assureur d’affiliation. Une copie sera ensuite transmise à l’automobiliste par mail afin qu’il en fasse une impression à conserver.

Les avantages du e-constat

– Conseils et explications à consulter en ligne
– Une fonction de cartographie pour réaliser un croquis précis du lieu et des circonstances de l’accident
– Possibilité de joindre une photo
– Prise en main facile
– Temps de remplissage du e-constat estimé à 6/7 minutes
– Tous les conducteurs impliqués dans un accident n’ont pas tous besoin d’avoir l’application, une seule suffit

Encore à l’état de prototype, le e-constat a été confié aux fédérations nationales d’assurance françaises  (FFSA, Fédération française des sociétés d’assurance et Gema, Groupement des entreprises mutuelles d’assurance) afin qu’elles se l’approprient, l’adaptent, le structurent, et permettent à tous les assureurs de l’Hexagone de s’en servir. Cela devrait donc prendre encore quelques mois avant que le système devienne opérationnel et accessible au public. “La FFSA et le Géma travaillent activement dessus, je pense que l’on peut compter sur une sortie de l’application d’ici à la fin de l’année” conclue Thierry Jeantet.


Laissez votre avis